•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle coalition antiracisme à Thunder Bay

Trois hommes assis à une table. Derrière eux se tiennent debout huit autre personnes.
La lutte contre le racisme est la responsabilité de tous, ont affirmé plusieurs des membres de la coalition. Photo: Radio-Canada / Miguel Lachance

De hauts dirigeants de 11 organisations publiques de Thunder Bay ont signé mardi une lettre d'engagement pour lutter ensemble contre le racisme dans la communauté.

Un texte de Miguel Lachance

La coalition s’engage à lutter contre le racisme envers les Autochtones et les minorités racialisées et à rendre des comptes chaque année.

Les signataires soutiendront également le processus de vérité et réconciliation déjà en cours dans la communauté en développant et maintenant des relations respectueuses avec la population autochtone.

Nous reconnaissons que le racisme existe [...] à Thunder Bay. Nous sommes unis pour que ça change.

Norm Gale, directeur général de Thunder Bay

La coalition a été créée par M. Gale et Ken Ogima, le directeur général de la Première Nation de Fort William.

Des hommes en conférence de presse.Norm Gale et Ken Ogima (à droite sur la photo) seront les coprésidents de la coalition. Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Aujourd’hui est un jour important, alors que 11 des plus grands employeurs de Thunder Bay sont rassemblés pour parler ouvertement de racisme systémique, a déclaré M. Ogima.

Il y a eu beaucoup de discussions dans les dernières années, mais pas assez d’actions, a-t-il ajouté. Je suis prêt à passer de la parole aux actes. Je n’ai plus de temps pour les conversations qui ne mènent à rien.

La chef intérimaire de la police de Thunder Bay, Sylvie Hauth, a affirmé que la lutte contre le racisme et l'amélioration des relations avec les Autochtones sont maintenant au coeur du recrutement et de la formation des policiers de la ville.

Une policière en conférence de presse conjointe avec plusieurs autres personnes en train de lire une déclaration.« C’est le temps de faire une différence dans notre communauté », dit la chef intérimaire de la police de Thunder Bay, Sylvie Hauth. Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Je n'aime pas l’idée de devoir avouer que le racisme est bien présent dans la communauté. Mais cet inconfort est une bonne chose. Cela montre que nous sommes conscients qu’il y a un problème.

Ken Ogima, directeur général de la Première Nation de Fort William

Je suis père de quatre enfants et j’en ai envoyé deux loin de la ville en raison du racisme, a raconté M. Ogima visiblement ému.

Norm Gale a invité les autres employeurs et organismes de la ville à se joindre à la coalition.

Les 11 signataires

  • Norm Gale, Ville de Thunder Bay
  • Ken Ogima, Première Nation de Fort William
  • Sylvie Hauth, Service de police de Thunder Bay
  • John Pateman, Bibliothèque publique de Thunder Bay
  • David Paul Achneepineskum, Matawa First Nations Management
  • Moira McPherson, Université Lakehead
  • Ken Adams, Collège Confederation
  • Ian MacRae, Lakehead Public School Board
  • Pino Tassone, Thunder Bay Catholic District School Board
  • Jean Bartkowiak, Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay
  • Lisa Beckwick, St. Joseph's Care Group

Nord de l'Ontario

Nations métisses et autochtones