•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le combat d’une élève d’Attawapiskat pourrait être immortalisé à Hamilton

La statue de Shannen Koostachin.
La statue de Shannen Koostachin au bord du lacTémiscamingue Photo: Radio-Canada / Lisa-Marie Fleurent
Radio-Canada

Shannen Koostachin est le nom d'une jeune fille de la Première Nation d'Attawapiskat, qui se trouve dans le Grand Nord de l'Ontario. L'élève, qui est aujourd'hui décédée, a milité haut et fort en faveur de meilleures conditions dans les écoles des communautés autochtones.

Les élèves à Hamilton auront le dernier mot sur le nom de leur nouvelle école.

Le président du conseil scolaire, Todd White, croit que le nom de Shannen Koostachin serait fort approprié.

C’est une grande école qui accueillera plus de 1200 élèves et c’est certainement significatif pour notre conseil scolaire, puisqu’un nombre important de ces jeunes sont autochtones, explique M. White.

Ancienne école d’Attawapiskat sur la côte ouest de la baie James.Pendant 14 ans, les enfants d’Attawapiskat, sur la côte ouest de la baie James, ont dû étudier dans ces classes portatives, avant que le fédéral donne le feu vert à la construction d’une nouvelle école, non sans le combat de Shannen Koostachin. Photo : Radio-Canada / Claude Gagnon

Shannen Koostachin avait entrepris une vaste campagne pancanadienne après avoir passé 10 ans dans des classes portatives à la suite du déversement de diesel dans l’école d’Attawapiskat.

Avant de voir la nouvelle école ouvrir en 2014, l’adolescente est morte tragiquement quatre ans plus tôt, à l’âge de 15 ans, dans un accident de la circulation.

L’école Kattawapiskat a ouvert ses portes en 2014.L’école Kattawapiskat est le fruit de la campagne menée par Shannen Koostachin. Photo : CBC / Olivia Stefanovich

M. White croit que le nom de la jeune fille envoie un message fort et se dit persuadé que les élèves arrêteront leur choix sur Shannen Koostachin parmi les cinq propositions.

Le vote aura lieu lors de la rentrée scolaire, à l’automne.

Avec les informations de CBC

Éducation

Société