•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Cour suprême des États-Unis évite de se prononcer sur le découpage électoral

La Cour suprême des États-Unis

Les hauts magistrats ont avancé des raisons procédurales pour écarter des plaintes.

Photo : Reuters / Erin Schaff

Agence France-Presse

La Cour suprême des États-Unis a évité lundi de rendre une décision potentiellement historique sur les découpages inéquitables des circonscriptions de vote, dans deux dossiers posant cette question brûlante du « gerrymandering ».

Les hauts magistrats ont avancé des raisons procédurales pour écarter des plaintes portées par des électeurs démocrates dans l'État du Wisconsin et par des électeurs républicains dans l'État du Maryland.

Beaucoup espéraient que les sages traceraient un cadre, applicable à tout le pays, pour permettre de lutter contre cette vieille recette de cuisine électorale qui fausse le jeu démocratique.

« La Cour suprême a aujourd'hui raté une occasion de poser des jalons indiquant à partir de quand le gerrymandering partisan violait les droits constitutionnels des électeurs », a dit Dale Ho, un avocat de l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU).

 Des manifestants devant la Cour suprême à Washington

Des manifestants devant la Cour suprême à Washington

Photo : Reuters / Joshua Roberts

Dans le Wisconsin, État de la région des Grands Lacs, l'action judiciaire avait été lancée par un universitaire retraité, Bill Whitford, écoeuré de voir les républicains conserver le contrôle de son État scrutin après scrutin, y compris les années où les démocrates disposaient de la majorité des votes.

Mais la Cour suprême a jugé lundi que M. Whitford et ses amis n'avaient pas la légitimité juridique nécessaire pour contester l'ensemble de la carte électorale du Wisconsin. La haute cour a donc maintenu les découpages controversés des circonscriptions.

Concernant le Maryland, la Cour suprême ne s'est pas non plus prononcée sur le fond. Elle a renvoyé le dossier aux juridictions inférieures pour une question de procédure.

On peut donc s'attendre à ce que le sujet revienne devant les plus hauts magistrats des États-Unis, pays où les remaniements arbitraires des cartes électorales pour avantager un parti sont fréquents et où Donald Trump a été élu avec moins de voix que son adversaire Hillary Clinton.

Le gerrymandering est l'art de gâcher les voix du parti opposé. Les bulletins gâchés sont tous ceux des candidats perdants et tous ceux dépassant 50,01 % des candidats gagnants.

Le but consiste donc à entasser les électeurs rivaux dans une minorité de circonscriptions pour qu'ils les remportent avec une avance inutile, et à faire en sorte de gagner les autres circonscriptions avec la plus courte majorité possible.

Politique américaine

International