•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avez-vous déjà habité près d’un pensionnat autochtone?

Des élèves debout devant le pensionnat autochtone Battleford Industrial School en 1895. Un édifice à deux étages.
Le pensionnat autochtone Battleford Industrial School en 1895. Photo: Archives Canada
Radio-Canada

Pendant plus de 100 ans, des enfants d'origine autochtone, métisse et inuite ont été séparés de leur famille et placés dans des pensionnats autochtones gérés par l'Église catholique et financés par le gouvernement fédéral canadien.

En 2008, Ottawa a énoncé des excuses officielles pour son rôle dans les pensionnats autochtones et leurs politiques d’assimilation, car les jeunes qui ont fréquenté ces écoles ont perdu leur langue maternelle, leur culture et des liens précieux avec leur famille.

Dans son rapport final publié en 2015, la Commission de vérité et réconciliation du Canada affirmait que le système des pensionnats a entraîné un « génocide culturel » au sein des Premières Nations du pays.

Ce rapport, intitulé Honorer la vérité, réconcilier pour l’avenir, contenait 94 recommandations.

Malgré les démarches pour sensibiliser la population canadienne à cette période de notre histoire, peu de gens savent que des pensionnats autochtones étaient situés près de chez eux.

Une carte interactive de CBC (Nouvelle fenêtre) répertorie plus de 130 pensionnats indiens actifs entre 1870 et 1996 (ce contenu est offert en anglais seulement).

Colombie-Britannique et Yukon

Nations métisses et autochtones