•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les talents cachés de grandes vedettes dévoilés à Repentigny

La gravure <i>Finir par arriver quelque part</i> de Richard Séguin représente un chemin semble-t-il entouré d'arbres, le tout éclairé par une lumière qui ressemble à un incendie.
Finir par arriver quelque part, de Richard Séguin Photo: Richard Séguin / Centre d'art Diane-Dufresne
Radio-Canada

Daniel Bélanger croisera Woody Allen ou encore Tony Bennett, Jane Birkin et Juliette Binoche à partir de jeudi au Centre d'art Diane-Dufresne, à Repentigny, pour l'exposition Créer : l'été des rencontres improbables. Cette vingtaine d'acteurs, musiciens et écrivains montreront leur talent, souvent peu connu, pour les arts visuels.

Saviez-vous que Richard Séguin s’adonnait à la gravure ou que Juliette Binoche avait réalisé des encres pour le film Les amants du Pont-Neuf? Connaissiez-vous le goût pour l’abstrait de Jimmy Hendrix? Les visiteurs devraient aller de surprise en surprise en découvrant des œuvres inédites d’artistes renommés.

Un dessin de Miles Davis présenté au Centre d'art Diane-Dufresne repésente trois personnes et un cheval,.Un dessin de Miles Davis présenté au Centre d'art Diane-Dufresne. Photo : Miles Davis / Centre d'art Diane-Dufresne

Il s’agit de révéler « un autre côté de leur personnalité, de leur recherche et de leur création. Cela permet de voir leur seconde nature », a indiqué Richard Lagevin, commissaire au Centre d’art Diane-Dufresne, à Gravel le matin.

Présente elle aussi à l’émission, l’actrice et chanteuse Chloé Sainte-Marie fait partie de ces artistes établis dans certains domaines, mais qui ont des talents cachés. Passionnée de dessin et de peinture, elle avait découvert ces univers dès l’enfance, mais elle n'y a pas replongé jusqu'à sa rencontre avec Gilles Carle. « Souvent, les écoles formatent les esprits et on perd cette création-là en nous », explique-t-elle.

Chloé Sainte-Marie présentera une installation tournée vers l’environnement et le retour à la terre. Les visiteurs seront invités à écrire des poèmes sur ces mêmes thèmes, inspirés par la création. « Ça peut faire naître des chefs-d’œuvre que peut-être un jour je vais chanter », précise l’artiste.

Le dessin <i>Tempête à l'île verte</i>, de Chloé Sainte-MarieTempête à l'île verte, de Chloé Sainte-Marie Photo : Chloé Sainte-Marie / Centre d'art Diane-Dufresne

L’échange avec le public semble en effet au cœur de l’exposition. Des conférences-ateliers avec certaines des personnalités mises de l’avant (Michel Tremblay, Diane Dufresne, Geneviève Borne) sont également au programme tout au long de cet été.

« Ça a toujours été le message de Diane [Dufresne] : les êtres humains sont nés sur terre pour être créatifs », précise Richard Langevin, compagnon de la chanteuse.

L’exposition Créer : l’été des rencontres improbables se tiendra au Centre d'art Diane-Dufresne jusqu’au 2 septembre.

Arts visuels

Arts