•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alberta : la police enquête sur l'incendie criminel d'une mosquée à Edson

Les flammes ont endommagé la porte d'entrée et quelques revêtements de la mosquée d'Edson, en Alberta.
Les flammes ont endommagé la porte d'entrée et quelques revêtements de la mosquée d'Edson, en Alberta. Photo: Fournie par Jocelyn Pettitt
Radio-Canada

Une mosquée à Edson, à l'ouest d'Edmonton, a été endommagée par un incendie samedi soir, peu de temps après la sortie d'un groupe de fidèles qui participait à la prière du soir, a indiqué la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Alberta, dimanche.

Selon le vice-président de la Société islamique d'Edson et de Masjid, Toufik Baterdouk, l'affaire est troublante, car plusieurs membres de la mosquée venaient de finir leurs prières. Certains étaient toujours dans le stationnement lorsque les flammes ont pris naissance, vers 23 h. Personne n’a toutefois été blessé.

Les pompiers ont été alertés par les membres de la mosquée qui se trouvaient alors dans le stationnement. Ils sont arrivés rapidement et ont limité les dégâts, a raconté M. Baterdouk.

Les flammes ont endommagé la porte d'entrée et quelques revêtements. Il y avait une forte odeur d'essence près de la porte, a-t-il ajouté.

Il a aussi signalé qu'une vidéo provenant d'une caméra de surveillance montrait quelqu'un portant un sac sortir de la mosquée, quelques instants avant le début de l'incendie.

Capture d'écran d'une vidéo provenant d'une caméra de surveillance montrant quelqu'un portant un sac sortir de la mosquée quelques instants avant le début de l'incendie.Capture d'écran d'une vidéo provenant d'une caméra de surveillance montrant quelqu'un portant un sac sortir de la mosquée quelques instants avant le début de l'incendie. Photo : Fournie par Jocelyn Pettitt

La mosquée, qui a ouvert ses portes il y a cinq ans, n'a jamais été vandalisée par le passé.

« J'ai grandi ici, mes enfants sont nés ici. Ma famille vit ici depuis trois générations, a souligné M. Baterdouk. C'est une ville formidable. On n'a jamais connu de problèmes. »

C’est un geste effronté. Généralement, quand une personne qui s’apprête à commettre un acte de vandalisme ou un incendie criminel voit des gens… elle change d’avis. Mais cela n’a pas semblé poser problème à cette personne.

Toufik Baterdouk, vice-président de la Société islamique d'Edson et de Masjid

« C'est inquiétant de constater que cet individu savait qu’il y avait des gens sur la propriété, que ce soit à l’intérieur ou pas, et qu'il a quand même décidé d’aller de l’avant », a-t-il ajouté.

Environ 15 familles se rendent régulièrement dans cette mosquée, a-t-il précisé.

Le Conseil national des musulmans canadiens a, de son côté, condamné l’incendie, le qualifiant d'« acte criminel lâche ».

« Nous sommes soulagés de savoir que personne n’a été blessé par l’attaque et nous exprimons notre solidarité avec la communauté musulmane d’Edson durant ces temps difficiles », a déclaré Ihsaan Gardee, le directeur du Conseil par voie de communiqué.

La police dit compter sur l'aide de la population pour l'aider à identifier le pyromane.

L'incendie est survenu au cœur de la célébration d'Aïd el-Fitr, une fête de trois jours marquant la fin du ramadan.

Avec les informations de CBC News, et La Presse canadienne

Alberta

Crimes et délits