•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pêche au bar rayé est ouverte

Le deuxième Bar Fest s'est tenu les 5 et 6 août derniers

La pêche au bar rayé a débuté aujourd'hui sur la Côte-Nord

Photo : Bar Fest

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La pêche au bar rayé est autorisée jusqu'à Rimouski et Forestville depuis vendredi. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a étendu la zone de pêche du golfe du Saint-Laurent à la rive nord de la Gaspésie et à une bonne partie de la Côte-Nord. La décision fait beaucoup d'heureux, mais déçoit aussi les pêcheurs qui sont situés à l'ouest de la nouvelle limite.

Un texte de Émile Duchesne

Les pêcheurs de la Côte-Nord ont été nombreux à capturer du bar rayé dans le fleuve Saint-Laurent l'an passé, affirme un pêcheur de Forestville, Benoît Théberge.

Ils sont arrivés par milliers. Chaque pêcheur pouvait facilement capturer 4, 5 ou 10 poissons. Un de mes copains, il venait tous les matins. Il en capturait 25-30.

Benoît Théberge, pêcheur de Forestville
Benoît Théberge est un pêcheur de Forestville.                Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Benoît Théberge est un pêcheur de Forestville.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Cette abondance a surpris tous les observateurs. Le biologiste au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Stéphane Guérin, explique que l'abondance du bar, l'année passée, était inattendue.

Il y avait des mentions de bar rayé dans notre région, mais c'était vraiment plus occasionnel. Et l'an passé, on présume qu'avec les conditions océaniques puis le réchauffement de l'eau, ça a permis au bar rayé de venir de façon importante sur nos côtes.

Stéphane Guérin, biologiste au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
Homme pêchant le bar rayé sur le quai de Gaspé. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Homme pêchant le bar rayé sur le quai de Gaspé.

Photo : Radio-Canada

C'est ce qui a poussé Québec à ouvrir la pêche plus largement cette année. Il reste interdit de pêcher le bar rayé à l'ouest de Forestville et de Rimouski, où le poisson provient majoritairement de la population du fleuve Saint-Laurent, qui demeure protégée.

Dans le secteur compris entre Forestville et Blanc-Sablon, on a trouvé une occurence de 98 % ou 99 % des bars rayés qui provenaient de la population du sud du golfe, qui est celle qu'on peut pêcher.

Stéphane Guérin, biologiste au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

À Portneuf-sur-Mer, des pêcheurs sont déçus de ne pas pouvoir conserver le bar rayé. À une dizaine de kilomètres de Forestville, ils sont tout juste à l'extérieur de la nouvelle limite de la zone de pêche. « C'est plate parce que nous autres, à Portneuf, on aime bien la pêche, on est pognés avec des bars et on n'a pas le droit de les pêcher », a exprimé un pêcheur.

Un autre ajoute ajoute qu'il devra se déplacer à Forestville s'il veut goûter à la chair du bar rayé. « On n'a pas le choix. Si on veut en manger, on va être obligés d'aller à Forestville ».

Un bar rayé dans les mains d'un pêcheurAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le bar rayé fait un retour dans les eaux de la Côte-Nord

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

On peut pêcher le bar rayé dans le fleuve, à partir de la côte, d'un quai ou d'une plage, par exemple.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !