•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jacques Chagnon devient le 18e député libéral à quitter la politique

Le président de l'Assemblée nationale Jacques Chagnon

Élu pour la première fois en 1985, Jacques Chagnon était l'un des doyens de l'Assemblée nationale du Québec

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Le président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon, tire sa révérence après 33 ans de vie politique.

Il devient le 18e député de l'équipe libérale actuelle à annoncer qu'il ne sera pas candidat au scrutin du 1er octobre prochain.

Très ému, le député de Westmount-Saint-Louis, âgé de 65 ans, en a fait l'annonce vendredi, au dernier jour de la session parlementaire.

Il était président d'une commission scolaire avant de faire le saut en politique, en 1985. Il aura été brièvement ministre de l'Éducation, puis de la Sécurité publique, mais il s'est surtout fait valoir dans son rôle de président de l'Assemblée nationale qu'il occupe depuis 2011 et qu'il aura même occupé alors que le gouvernement péquiste était au pouvoir, de 2012 à 2014.

La fin de son parcours aura toutefois été cahoteuse. Des médias ont fait état, dans des articles parus au cours des derniers mois, d'un manque de transparence de Jacques Chagnon quant à ses dépenses lors de missions interparlementaires à l'étranger.

La liste des départs s'allonge

Huit ministres ne se représentent pas :

  • Jean-Marc Fournier (Saint-Laurent);
  • Stéphanie Vallée (Gatineau);
  • Julie Boulet (Laviolette);
  • Martin Coiteux (Nelligan);
  • David Heurtel (Viau);
  • Robert Poëti (Marguerite-Bourgeoys);
  • Laurent Lessard (Lotbinière-Frontenac);
  • Geoffrey Kelley (Jacques-Cartier).

Dix députés libéraux vont quitter leurs fonctions :

  • Jacques Chagnon (Westmount-Saint-Louis);
  • Raymond Bernier (Montmorency);
  • Norbert Morin (Côte-du-Sud);
  • Karine Vallières (Richmond);
  • Guy Hardy (Saint-François);
  • Germain Chevarie (Îles-de-la-Madeleine);
  • Pierre Reid (Orford);
  • André Drolet (Jean-Lesage);
  • Ghislain Bolduc (Mégantic);
  • Michel Matte (Portneuf).

Une députée poursuit sa réflexion :

  • Rita de Santis (Bourassa-Sauvé)
Avec les informations de La Presse canadienne

Politique provinciale

Politique