•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre remorque transportant un morceau d'éolienne perd son chargement

Une remorque transportant une tour d'éolienne s'est retrouvée dans le fossé avec son chargement.

Une remorque transportant une tour d'éolienne s'est retrouvée dans le fossé avec son chargement.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Radio-Canada

Une remorque qui transportait une tour d'éolienne s'est retrouvée dans le fossé vendredi matin à Sainte-Flavie. L'accident, qui s'est produit sur la route 132 peu après 8 h 30, n'a pas fait de blessé selon la Sûreté du Québec.

La route 132 est toujours fermée dans les deux directions entre le carrefour giratoire et le chemin Perreault près de Grand-Métis.

Une remorque transportant une tour d'éolienne s'est retrouvée dans le fossé sur la route 132 à Sainte-Flavie.

Une remorque transportant une tour d'éolienne s'est retrouvée dans le fossé sur la route 132 à Grand-Métis.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

La remorque du camion de l'entreprise Transport Bellemare international a été retirée du fossé vers 13 h 30. La tour d'éolienne sera pour sa part retirée du fossé samedi et retournée à l'usine Marmen de Matane pour des réparations.

Il s'agit du deuxième accident de la sorte cette semaine. Le premier est survenu lundi sur la route 132 à Métis-sur-Mer. Selon Transport Bellemare international, le bris du mécanisme d'arrimage entre la remorque et la tour d'éolienne était en cause.

En réaction à ce deuxième accident, l’entreprise suspend le transport d’éoliennes jusqu’à lundi.

Cause indéterminée

La cause de l'accident reste pour l'instant indéterminée. Le président de Transport Bellemare international affirme toutefois qu'il s'agirait d'un simple accident de la route.

Jean-Luc Bellemare indique que son entreprise a dépêché des enquêteurs sur les lieux de l'accident pour en déterminer les causes.

Il ne semble pas y avoir de bris mécanique, puis il n’y a pas de défaillance aucune. Probablement que l'incident pointe vers un banal accident ou une perte de maîtrise.

Jean-Luc Bellemare, président de Transport Bellemare international

M. Bellemare ajoute que l’entreprise fait de 8 à 10 voyages par jour à partir de Matane depuis environ 17 ans et que très peu d’accidents sont survenus au cours de cette période.

Transport par bateau

Le maire de Matane, Jérôme Landry, considère que ces deux accidents prouvent que l'industrie devrait s'intéresser davantage au transport par bateau.

Il estime que cette option pourrait rendre le transport plus sécuritaire et déplore que le port de Matane ne soit pas davantage utilisé.

Marmen a déjà transporté par navire des sections de tour de son usine à Matane alors je trouve la situation assez particulière.

Jérôme Landry, maire de Matane

De son côté, l'entreprise Marmen affirme qu'elle construit actuellement un rail pour transporter les composantes d'éoliennes par train. En attendant, le transport terrestre sera toutefois maintenu.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Accident de la route