•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire souhaite une politique d'achat local au CIUSSS

Une personne qui épluche une carotte sur un plateau de légumes.
Une personne qui prépare des légumes pour un plat. Photo: getty images/istockphoto / scyther5
Radio-Canada

La présence d'une compagnie américaine parmi les fournisseurs alimentaires du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie-CHUS a interpellé Québec solidaire, qui souhaite que le réseau de la santé se dote d'une politique d'achat local.

Les candidats Colombe Landry (Richmond), Kevin Côté (Saint-François), Annabelle Lalumière-Ting (Orford) et Julie Roy, qui les accompagnait au nom de la candidate solidaire de Lac-Mégantic, Andrée Larrivée, ont questionné les administrateurs du CIUSSS sur le choix d'opter pour Gordon Food Service au détriment d'un distributeur de la région.

« C'est un des principaux distributeurs d'aliments pour le CIUSSS et le siège social est au Michigan, aux États-Unis », déplore Colombe Landry.

Colombe LandryColombe Landry, candidate pour Québec solidaire dans Richmond, en Estrie Photo : Radio-Canada

« Avec Québec solidaire, c'est clair qu'on aurait une politique d'approvisionnement d'achat local dans les institutions publiques. Nos maraîchers qui font des produits locaux avec des normes serrées au Québec et du biologique; il faut qu'il y ait un marché pour liquider leur marchandise. On veut qu'il y ait une relève et ne pas dépendre d'une guerre commerciale », a-t-elle ajouté.

Les quatre solidaires ont également dénoncé le temps d’attente des usagers pour avoir accès aux services de santé, les stationnements payants et l'impact de la centralisation des services pour les municipalités éloignées.

« Une préoccupation majeure »

Sans posséder une politique reliée à l'achat local, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS soutient néanmoins en faire « une préoccupation majeure ». Sur les 400 millions de dollars dépensés pour les biens et les services en 2017-2018, 100 millions de dollars ont été octroyés à des entreprises situées sur le territoire du CIUSSS, soutient Pierre-Albert Coubat, directeur des ressources financières et de la logistique.

« C'est plus que la proportion qu'il y a au Saguenay-Lac-Saint-Jean alors qu'en Estrie, on a un centre hospitalier universitaire pour lequel on doit acheter des équipements de haute technologie très dispendieux à l'étranger. C'est très significatif. »

Ce dernier n'exclut pas de diviser certaines commandes en lots à l'avenir pour permettre à de plus petites entreprises de soumissionner et de mettre des critères concernant le développement durable pour les favoriser également.

« C'est sûr que le CIUSSS, comme l'ensemble des établissements publics, est soumis à la loi sur les contrats des organismes publics et à d'autres législations qui régissent tous les contrats qu'on signe [...] L'appel d'offres est ouvert à tout le monde et puis une fois qu'on a des soumissionnaires qualifiés, c'est le plus bas généralement qui va obtenir le contrat. Ça se peut que ce soit quelqu'un qui vient d'ailleurs au Québec, au Canada ou à l'étranger. »

En outre, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS fait partie des membres fondateurs du projet collectif « L'économie sociale : j'achète! », qui fait la promotion des biens et services de l’économie sociale. Il fait aussi partie d'un groupe d'achat en commun avec de nombreux autres CIUSSS de l'est du Québec dans lequel des entreprises de l'Estrie sont également mises de l'avant, résume Pierre-Albert Coubat.

Estrie

Politique provinciale