•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thomas Mulcair salué par ses pairs à son dernier jour aux Communes

L’ancien chef du NPD Tom Mulcair
C'est le regretté Jack Layton qui avait réussi à mettre la main sur Thomas Mulcair et le convaincre de se présenter sous la bannière orange lors d'une élection partielle, en 2007. Photo: La Presse canadienne / Justin Tang
Radio-Canada

Tous partis confondus, les députés fédéraux ont rendu hommage jeudi à Thomas Mulcair, qui en était à sa dernière présence à la Chambre des communes. L'ancien chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) quitte les bancs du Parlement, comme député d'Outremont, pour les classes de l'Université de Montréal, où il agira à titre de professeur.

En l'absence du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et du chef conservateur Andrew Scheer, en déplacement pour soutenir leur candidat à l'élection partielle de lundi prochain dans la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord, des députés ont pris la parole pour souligner la combativité et les qualités d’orateur de M. Mulcair.

« Le NPD perd aujourd'hui son meilleur et son plus redoutable débatteur. Il aurait rendu fier son illustre et légendaire aïeul Honoré Mercier », a déclaré Rhéal Fortin, chef intérimaire de Québec debout, formation née après la récente crise au Bloc québécois.

Redoutable, incisif, percutant : franchement, toute sa carrière, cet homme que nous saluons aujourd'hui aura été un Québécois debout et nous le remercions pour sa contribution.

Rhéal Fortin, chef intérimaire de Québec debout

Lisa Raitt, du Parti conservateur, a elle aussi évoqué un redoutable adversaire, rappelant également l’homme de principes qu’a toujours été Thomas Mulcair durant sa longue vie politique.

« Ses futurs étudiants et étudiantes à l'Université de Montréal seront très chanceux de l'avoir comme professeur. Ce sera sans doute très stimulant », a affirmé le ministre libéral Marc Garneau, qui a tenu à témoigner son respect à M. Mulcair « pour sa profonde intégrité ».

Le défunt Jack Layton avait réussi à convaincre Thomas Mulcair de joindre le NPD et de se présenter lors d'une élection partielle, en 2007.

Avant la Chambre des communes, Thomas Mulcair avait servi comme député libéral à l'Assemblée nationale, après avoir été élu en 1994. Il a agi, de 2003 à 2005, comme ministre de l'Environnement dans le Cabinet de Jean Charest.

Il est devenu chef du NPD – qui formait alors l'opposition officielle à Ottawa, en mars 2012 –, mais il a perdu un vote de confiance du parti en avril 2016, après être arrivé troisième aux élections générales d'octobre 2015.

Avec les informations de La Presse canadienne

Politique fédérale

Politique