•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Différend au sein du C. A. de la CAFS

Les explications de Danielle Kadjo
Radio-Canada

Des membres du conseil d'administration de la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan (CAFS) ont exprimé leur mécontentement à l'égard du comité exécutif de l'organisme. Celui qui se présente comme étant le porte-parole des membres du C.A., Mamadou Bah, affirme que le conseil se prépare à déposer une motion de censure qui vise le président et le comité.

Cette décision a été prise à l'unanimité par les membres du C.A. qui étaient présents lors d'une rencontre qui a eu lieu mercredi, d'après M. Bah. Il précise que le président par intérim Jean Népo Murwanashyaka, le secrétaire général et de la trésorière étaient absents.

« Nous avons essayé par la médiation de voir comment faire pour que le fonctionnement de notre administration soit accepté de tous, raconte le porte-parole du C. A. Mais cela fait des mois que nous tentons d’obtenir une réunion avec le président pour accorder nos violons, mais toutes nos tentatives ont été vaines. »

Il dénonce également un manque de transparence et d'éthique de leur part.

Les gens en ont marre, ils veulent une communauté soudée... axée vers des réformes, vers des choses d’intérêts collectifs.

Mamadou Bah, membre du conseil d'administration de la CAFS

Lorsque la motion sera déposée, une rencontre doit se tenir dans les 15 jours qui suivront, d'après le porte-parole.

Mamadou Bah a ajouté que l’Assemblée générale annuelle du 30 juin est toujours prévue.

Le président se défend

Jean Népo Murwanashyaka, le président par intérim de la CAFS, dit être déçu de réaliser que le C. A. en soit rendu au point de vouloir déposer une motion de censure. Il affirme ne pas être en accord avec les critiques formulées par des membres du C. A.

Le président confirme qu’il était absent lors de la rencontre de mercredi durant laquelle la décision a été prise. Il souhaite vérifier la légitimité de cette décision avant de donner plus de commentaires.

Jean Népo Murwanashyaka soutient que les élections pour les postes à pourvoir au sein du conseil d’administration de son organisme auront bel et bien lieu le 16 juin comme prévu.

Il dit ne pas pouvoir confirmer s’il se présentera ou non, mais soutient qu’il continuera de s’engager au sein de sa communauté.

Avec les informations de Danielle Kadjo

Saskatchewan

Francophonie