•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau projet sur le site de l’ancienne usine de Canada Packers

Un homme dans un champ avec des bâtiments industriels au fond.
Normand Gousseau, le directeur général d'Entreprises Riel, sur le terrain de l'ancienne usine de Canada Packers. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'immense terrain de 173 acres laissé vacant après la démolition de l'usine de Canada Packers, à l'est de Saint-Boniface, à Winnipeg, pourrait comprendre une zone d'industries légères, des commerces, une zone récréative et des résidences.

En 2001, la démolition de l’usine désaffectée de transformation de viande semblait annoncer une ère nouvelle pour le renouveau de ce quartier plutôt industriel.

Propriété de la Ville de Winnipeg depuis 1991, puis de la chaîne d’hôtels Canad Inns en 2007, le terrain a fait depuis lors l’objet de nombreuses spéculations.

Il a tour à tour été envisagé d’y construire une zone consacrée à l’automobile, avec station-service et lave-auto, le stade de football des Blue Bombers ou, plus récemment, une zone résidentielle de 600 unités.

Dix-sept ans plus tard, l’immense champ grand comme 100 terrains de soccer semble toujours à l’abandon.

Pour Normand Gousseau, le directeur général d’Entreprises Riel, la situation est aberrante. « Voir un terrain aussi grand rester vacant, alors qu’on développe la construction dans les banlieues, c’est un non-sens », dit-il.

Nouveau propriétaire, nouveau projet

Mais les choses pourraient bien changer, car l’an dernier, la société Olexa Development a racheté le terrain et est en mesure de présenter ses idées pour le site.

Pour l’heure, le projet est encore un peu vague, mais il compterait une zone industrielle légère, une zone commerciale ou récréative, et une zone résidentielle.

Et cette fois, Normand Gousseau pense que toutes les volontés convergent pour donner corps à ce projet.

« Premièrement, il y a la volonté d’un investisseur qui veut faire quelque chose de bien et qui veut consulter la population, précise-t-il. Et il y a un appétit du côté municipal, la Ville est prête à voir quelque chose avancer sur ce terrain. »

Une consultation publique la semaine prochaine

De son côté, Mathieu Allard, le conseiller municipal de Saint-Boniface, voit ce nouveau rebondissement d’un bon oeil et estime qu’une fois développé, le site générera des impôts fonciers conséquents pour la Ville.

Pour en savoir plus sur le projet qui pourrait sortir de ce terrain abandonné depuis une trentaine d’années, le public est invité à une consultation publique le 21 juin, de 16 h 30 à 19 h 30 au Canad Inns de Windsor Park, 1034, chemin Élizabeth.

Avec des informations de Mathilde Monteyne

Manitoba

Immobilier