•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'avion-hôpital ne pourra pas atterrir à Baie-Comeau pendant deux mois

L'avion-hôpital peut transporter plusieurs patients à la fois.
L'avion-hôpital peut transporter plusieurs patients à la fois. Photo: Radio-Canada

L'avion-hôpital du gouvernement du Québec ne pourra pas atterrir à l'aéroport de Baie-Comeau pendant deux mois en raison de travaux qui rendront la piste trop étroite.

Un texte de Marlène Joseph-Blais

C'est un autre appareil, un avion de type Dash-8, qui effectuera cet été les transferts urgents de patients de Baie-Comeau vers les grands centres hospitaliers du Québec.

Réfection de la chaussée

La réfection de la chaussée de l'aéroport commence dimanche et devrait être terminée le 16 août.

« On va enlever l'asphalte et ils vont remettre une couche d'asphalte », précise la directrice des services aéroportuaires de l'aéroport de Baie-Comeau, Nadia Potvin.

On va travailler sur un 75 pieds, parce que la piste a 150 pieds de large. Et les avions vont atterrir sur l'autre partie qui est ouverte de 75 pieds.

Nadia Potvin, directrice des services aéroportuaires, Aéroport de Baie-Comeau

La piste sera refaite une moitié à la fois. Les avions devront donc atterrir sur une chaussée large de moins de 23 mètres, plutôt que 45 mètres, comme c'est habituellement le cas.

Un Dash-8 en renfort

L'avion-hôpital, un appareil de type Challenger 601-3R, ne peut pas atterrir sur une piste si étroite.

L'intérieur de l'avion-hôpital du gouvernement du QuébecL'intérieur de l'avion-hôpital du gouvernement du Québec Photo : Radio-Canada

Le ministère de la Santé mettra un autre appareil à la disposition du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord pendant la durée des travaux.

« Il va y avoir un appareil Dash-8 [...] avec l'équipement du Challenger et avec l'équipage du Challenger qui va être mis à notre disposition pour faire les évacuations médicales », indique la responsable des mesures d'urgence et de la sécurité civile du CISSS, Janick Landry.

On essaie de ne pas voir venir [les évacuations] à la dernière minute, mais juste d'être vigilants par rapport aux cas qui rentrent à l'hôpital de Baie-Comeau.

Janick Landry, responsable des mesures d'urgence et de la sécurité civile, CISSS de la Côte-Nord

L'utilisation de cet autre appareil ne devrait pas entraîner de changement majeur pour les équipes médicales de la Côte-Nord, selon Janick Landry. « On essaie d'être un peu plus prévoyants pour nous donner plus de temps pour coordonner le service », souligne-t-elle.

Fermeture complète de la piste

Pendant 48 heures, les 14 et 15 août, aucun avion ne pourra décoller de l'aéroport de Baie-Comeau ou y atterrir en raison des travaux de marquage de la piste, notamment.

Un trou dans la piste de l'aéroport de Baie-ComeauUn trou dans la piste de l'aéroport de Baie-Comeau Photo : Radio-Canada / Olivier Roy-Martin

Les évacuations médicales d'urgence seront faites à l'aide d'un hélicoptère, si nécessaire.

Cette fermeture complète de la piste est obligatoire pour permettre la finalisation des travaux, indique la directrice des services aéroportuaires de l'aéroport de Baie-Comeau.

« On va devoir faire le joint central, final, et le marquage final pour les aéronefs. Tant et aussi longtemps que le marquage n'est pas prêt sur le sol, ce n'est pas sécuritaire pour les aéronefs d'atterrir », explique Nadia Potvin.

La réfection de la chaussée de l'aéroport est un projet de 5,3 millions de dollars réalisé par la Compagnie Asphalte CAL.

Côte-Nord

Soins et traitements