•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens de Val-d'Or dérangés par les travaux du complexe sportif

Le chantier du futur complexe sportif de Val-d'Or dérange les résidents de la rue Dion.
Le chantier du futur complexe sportif de Val-d'Or dérange les résidents de l'avenue Dion. Photo: Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

À Val-d'Or, les travaux du nouveau complexe sportif sont commencés, mais dérangent des résidents avoisinants.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Le complexe sportif sera situé à côté de la polyvalente Le Carrefour et les travaux se dérouleront jusqu'en septembre 2019.

Depuis les derniers jours, les résidences de l'avenue Dion, juste derrière, subissent de nombreux impacts de sa construction.

La Ville de Val-d'Or a donc tenu une séance d'information mercredi soir.

Nombreux inconvénients

Les travaux du futur complexe sportif de Val-d'Or viennent à peine de commencer, mais les citoyens ont plusieurs nuisances à rapporter.

« Nous autres, l'avenue Dion, on met une croix sur notre été... », soulève un citoyen.

Vibrations, bruit, poussière, circulation... Ils s'inquiètent aussi de ce qu'il adviendra de la valeur de leur maison.

Si jamais il y a des bris durant les travaux, comment ça fonctionne? À qui on s'adresse?

Un citoyen de l'avenue Dion

Les résidents de l'avenue Dion sont passés d'une vue boisée à une vue de chantier.

« Ça va être de la pollution visuelle pour moi... », lance un résident.

Pas consultés

Les résidents de l'avenue Dion déplorent aussi de ne pas avoir été consultés plus tôt dans l'élaboration du projet, avant le début des travaux.

La Ville de Val-d'Or a tenu une séance d'information devant le mécontentement de certains citoyens.La Ville de Val-d'Or a tenu une séance d'information devant le mécontentement de certains citoyens. Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

À ce titre, la Ville a admis ses torts, mais affirme que des solutions peuvent être mises de l'avant rapidement, comme de limiter l'accès des curieux près du chantier et de poursuivre assiduement la consultation.

« De former un comité avec les gens qui étaient présents ce soir pour discuter de façon ponctuelle de l'avancement des travaux et de prévoir les coûts, ça c'est quelque chose qui va se faire assez rapidement », indique la conseillère municipale dans le quartier Bourlamaque/Louvicourt, Sylvie Hébert.

Réduction de taxes?

Certains résidents demandent davantage, comme une réduction de leur compte de taxes municipales.

Une séance d'information avait lieu le 13 juin.Une séance d'information avait lieu le 13 juin. Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Sylvie Hébert a promis de transmettre la suggestion aux autres élus, en précisant que dans les projets passés, jamais une telle compensation n'a été allouée.

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale