•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La scission de la Californie soumise à un référendum lors des élections de mi-mandat

Le Golden Gate de San Francisco avec une vue sur la ville depuis Sausalito.
San Francisco et Sacramento seraient les principales villes de ce qui deviendrait la Californie du Nord. Photo: La Presse canadienne / Eric Risberg

L'idée d'un milliardaire de diviser la Californie en trois États distincts, baptisée « Cal-3 », fera partie des questions posées aux Californiens sur leur bulletin de vote lors des élections de mi-mandat, le 6 novembre prochain. Un « oui » ne serait toutefois que le début d'un long processus, le Congrès américain devant notamment approuver un tel changement.

Cal-3 est une initiative de l'investisseur Tim Draper, qui a déjà fait campagne, sans succès, pour diviser la Californie en six régions.

Cette fois-ci, M. Draper a recueilli plus de 402 468 signatures dans les comtés de l'État pour soumettre la proposition à un référendum.

Le nouvel État californien serait centré autour de Los Angeles, jusqu'au comté de Monterey. La Californie du Nord comprendrait la région de San Francisco et de Sacramento, tandis que la Californie du Sud s'étendrait de San Diego à Fresno.

C'est la première fois en 150 ans que ce choix figure sur le bulletin de vote de l'État. Si la proposition est approuvée, elle pourrait conduire à la première scission depuis que la Virginie-Occidentale s'est séparée de la Virginie, en 1863.

Tim Draper estime que la division en trois États permettrait d'avoir de meilleures infrastructures et de réduire les impôts.

Tim Draper celui qui a réuni le nombre nécessaire de signatures pour soumettre au vote, en novembre, une proposition de scission de la Californie.Tim Draper, celui qui fait la promotion d'une scission en trois États de la Californie. Photo : Reuters / Stephen Lam

L'autorisation nécessaire du Congrès

Un vote favorable en novembre déclencherait un long processus de division de la Californie.

La Constitution américaine permet la formation de nouveaux États. Selon l'article IV, un nouvel État ne peut cependant entrer dans l'union « sans le consentement des législatures des États concernés ainsi que du Congrès ».

La Californie a 55 votes au collège électoral, et ceux-ci sont historiquement allés aux candidats démocrates.

Cela pourrait changer si Cal-3 est approuvé. Avec deux nouveaux États, la scission aurait aussi pour effet d'ajouter quatre sénateurs au Congrès américain.

La Californie a été fondée en 1850. Depuis, les initiatives visant à diviser l'État reviennent périodiquement.

Avec les informations de CNN, BBC, et Associated Press

Politique américaine

International