•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Difficile de porter plainte contre un médecin, dénonce un syndicat

Une médecin examine une patiente avec un stéthoscope.
Les médecins ne sont pas inclus dans la politique du CISSS du Bas-Saint-Laurent sur le harcèlement. Photo: iStock

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent (APTS) dénonce les difficultés que vivent les employées qui souhaitent porter plainte contre un médecin.

Les médecins, qui ne sont pas considérés comme des employés, ne sont pas inclus dans la politique du CISSS du Bas-Saint-Laurent sur le harcèlement.

Une situation qui ajoute à la détresse vécue par certains employés, selon la répondante politique pour l'APTS dans le Bas-Saint-Laurent, Mélanie Bernier.

Une plainte entre deux employés, ça, c'est pris en charge, mais quand c'est un médecin, il n’y a rien, rien, rien qui est pris en charge. Pour nous, c'est inadmissible.

Mélanie Bernier, répondante politique pour l'APTS dans le Bas-Saint-Laurent

La présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo, admet que les médecins ne sont pas compris dans la définition de la politique. Elle assure toutefois que des plaintes peuvent être déposées et qu'il y aura un suivi.

Je vous confirme que ça s'est fait à quelques reprises au cours des dernières années, c'est juste que la mécanique n'est pas la même.

Isabelle Malo, présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Elle ajoute que personne n’est au-dessus des règles et invite les employés qui vivent des situations de harcèlement à utiliser les mécanismes existants pour dénoncer.

D’après les informations de Catherine Poisson

Bas-Saint-Laurent

Santé