•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de la diplomation des élèves autochtones à Dryden

La facade d'une école.
L'école secondaire de Dryden, dans le Nord-Ouest de l'Ontario. Photo: CBC/Amy Hadley
Radio-Canada

Le soutien personnalisé pour les élèves autochtones à l'école secondaire de Dryden a permis d'augmenter le taux de diplomation, selon Kieran McMonagle, une des personnes-ressources de l'école.

En 4 ans, le taux de diplomation chez les élèves autochtones est passé de 30 à 77 %, ce qui est près de la moyenne provinciale, explique Mme McMonagle.

Un programme destiné à ces élèves, nommé Four Directions First Nations, Métis and Inuit (FNMI), a été mis en place en juin 2014 par le conseil scolaire Keewatin-Patricia.

Une femme souriant à la caméra à côté d'un logo avec des symboles des Premières Nations, des Métis et des Inuits.Kieran McMonagle a été la première intervenante embauchée en 2014 au début du programme FNMI. Photo : Keewatin-Patricia District School Board

Le FNMI permet de suivre chaque élève de façon individuelle tout au long de son éducation secondaire et de favoriser la transition vers les études postsecondaires ou le marché du travail.

Tout part de la relation [entre l’intervenant et l’élève], cela prend du temps à l’établir, mais ça en vaut amplement la peine raconte Kieran McMonagle.

Mme McMonagle explique que les familles des élèves sont invitées à participer au programme avec leurs enfants.

C’est devenu une communauté tricotée serrée. Mes conversations préférées à observer sont celles où les élèves de 12e année donnent des conseils aux plus jeunes.

Kieran McMonagle, intervenante du programme FNMI

Le programme offre également une aide financière pour l’achat d’équipement sportif et aider les élèves à participer à des programmes de leadership ailleurs dans la province.

Le conseil scolaire a remarqué depuis 2014 une hausse de l’auto-identification par les élèves autochtones. Ceux-ci réussissent mieux dès la 9e année et participent davantage aux activités parascolaires.

Le programme a été étendu aux écoles secondaires de Kenora, Sioux Lookout et Red Lake.

Avec les informations de CBC News

Éducation

Société