•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les homardiers de la Gaspésie font le point

Réunion des homardiers de la Gaspésie
Réunion des homardiers de la Gaspésie Photo: Radio-Canada / Bruno Lelièvre
Radio-Canada

Une cinquantaine de membres du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie se sont réunis mercredi après-midi à Chandler, en réaction à la fermeture de la zone de pêche entre Percé et Port-Daniel, en raison de la présence de baleines noires.

Un texte de Joane Bérubé avec la collaboration de Bruno Lelièvre

La fermeture de cette zone entraîne la fin de la saison de pêche pour près de la moitié des 163 détenteurs de permis de pêche au homard de la Gaspésie.

Tous les pêcheurs devront avoir retiré leurs casiers de la zone interdite, vendredi. Toutefois, les pêcheurs ont demandé à Pêches et Océans Canada de fermer la zone seulement dimanche de manière à ce que les travailleurs puissent effectuer une semaine complète de travail.

La fin abrupte de la pêche entraîne différentes conséquences, dont la mise au chômage des hommes de pont. Ils sont un peu plus de 140 à perdre leur emploi. Plusieurs d’entre eux n’ont pas travaillé assez longtemps pour être admissibles à l’assurance-emploi.

Des pêcheurs de homard Des pêcheurs de homard Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Les pêcheurs ont pu apprendre que le gouvernement pourrait garantir une formation de cinq à sept semaines aux aides-pêcheurs ce qui viendrait pallier leurs pertes de revenu. La formation sera financée par Québec et le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie.

Les pêcheurs veulent aussi qu’Ottawa pallie les pertes qu’ils auront subies, notamment pour les jeunes capitaines qui viennent d’acquérir leur bateau. Ces montants restent encore à évaluer. Ottawa s’est montré ouvert, mais les discussions sur le type d’aide n’ont pas été amorcées.

Majoritairement, les pêcheurs ont rejeté la proposition d’une pêche d’automne qui irait à l’encontre de leurs mesures de conservation et des plans de gestion de pêche liés à leur certification de la MSC et d’Ocean Wise.

Les pêcheurs souhaitent dorénavant faire partie intégrante de la discussion sur les futures mesures à prendre pour protéger la baleine noire et favoriser la cohabitation entre baleines et pêcheurs.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Industrie des pêches