•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La distribution de jus et de lait au chocolat interdite dans les écoles

Le jus et le chocolat maintenant interdit dans les écoles du N.-B.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a renforcé la politique alimentaire en milieu scolaire. Les jus et le lait au chocolat ne pourront plus y être distribués.

Pour un verre de 250 ml de jus d'orange, on compte 21 grammes de sucre, 26 grammes pour le lait au chocolat et 29 grammes pour une boisson gazeuse. L'Organisation mondiale de la santé recommande au plus 12,5 grammes de sucre par jour pour un enfant.

Les breuvages comme ça c’est l’endroit où la population prend le plus de sucre, affirme d’ailleurs la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick.

Jennifer Russell, médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick
Un tableau qui illustre les quantités de sucre pour chaque boisson. L'Organisation mondiale de la santé recommande au plus 12,5 grammes de sucre par jour pour un enfant. Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Pour cette raison, le gouvernement provincial a annoncé des changements à sa Politique 711, Nutrition et amélioration de l’alimentation en milieu scolaire, qui établit les exigences minimales relativement à une alimentation saine dans les écoles publiques.

Jusqu’à présent, celle-ci ne permettait pas aux écoles de distribuer des boissons gazeuses, mais les changements la rendent plus exigeante par rapport à la valeur nutritive des aliments qui sont servis à l’école et leur teneur en gras saturés, en sucre et en sodium.

Selon ces nouveaux critères, le lait aromatisé, comme le lait au chocolat, et tous les jus de fruits ne peuvent plus être distribués en milieu scolaire.

Le sucre contribue à l’obésité, ça contribue aux maladies chroniques comme le diabète et aux caries dentaires.

Jennifer Russell, médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick
La dame en entrevue dans une cafétéria scolaire. Le sucre contribue à l’obésité, aux maladies chroniques comme le diabète et aux caries dentaires selon la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, Jennifer Russell. Photo : Radio-Canada

On suggère donc de remplacer le jus d'orange par un fruit frais et le lait au chocolat par du lait blanc ou d'autres laits comme du lait de soya.

La présidente de l’Association francophone des parents du Nouveau-Brunswick, Chantal Varin, approuve cette initiative. Selon elle, une alimentation saine durant la semaine permet d’équilibrer les écarts durant la fin de semaine. L’abus n’est bon dans rien, dit-elle. On doit apprendre à équilibrer nos choix et à faire les bons choix pour avoir une alimentation saine et une bonne santé.

La politique vise entre autres les programmes de déjeuner, de dîner et de dîner chaud, les distributeurs automatiques, les aliments vendus à la carte, les cantines, les collations et les collectes de fonds. Elle vise également les éléments non destinés à la vente, comme les boissons et aliments offerts aux élèves pendant les activités en salle de classe ou dans toute l’école.

Le nouveau menu sera mis en application à partir de la nouvelle année scolaire, en septembre.

D’après un reportage d’Alessandra Rigano

Nouveau-Brunswick

Alimentation