•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs véhicules endommagés sur le pont de la Confédération

Sam Dalton debout devant sa camionnette qui n'a plus de phares ni de radiateur
Sam Dalton affirme que les réparations à sa camionnette coûtent 9200 $. Photo: CBC/Sally Pitt
CBC

Des automobilistes rapportent que leur véhicule a été endommagé l'hiver dernier en franchissant le pont de la Confédération, qui relie le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard.

L’un d’eux, Sam Dalton, affirme que de nombreux gravillons ont endommagé le pare-brise de sa camionnette.

Le coût des réparations dans son cas a surpassé 9000 $. Sa camionnette était constellée d’égratignures.

Des vents forts ont soulevé le mélange de sable et de gravillons qui avait été épandu sur le pont durant l’hiver, selon M. Dalton. C’était comme si sa camionnette avait subi un jet de sable, explique-t-il.

Plus d’une dizaine d’automobilistes à l’Île-du-Prince-Édouard affirment que leur véhicule a été endommagé comme cela le même jour, en janvier.

Dans le cas de Jeff Hackett, les réparations ont coûté 16 000 $. Le pare-brise semblait avoir été brisé à coups de marteau, et l’avant de sa camionnette était complètement détruit, dit-il.

Lorsque les automobilistes ont demandé à l’entreprise qui gère le pont, Strait Crossing, de payer les réparations, l’assureur de cette dernière a déterminé qu’elle n’était pas responsable des dégâts. Strait Crossing a quand même offert aux plaignants de rembourser leur franchise.

Ce n’est pas suffisant, estiment des automobilistes. Ils réclament des mesures pour prévenir la répétition de l’incident, par exemple des avertissements ou même la fermeture du pont lorsque les vents sont forts.

Ce n’est pas une simple route secondaire, c’est une autoroute majeure reliant deux provinces , souligne Sam Dalton.

On ne sait pas s’il s’agit d’un incident isolé. Strait Crossing affirme avoir confié le dossier à sa compagnie d’assurances, et elle ne fait pas d’autres commentaires.

D’après un reportage de Sally Pitt

Île-du-Prince-Édouard

Transports