•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elizabeth Wettlaufer : des plaintes et beaucoup d'erreurs, selon la représentante syndicale

Elizabeth Wettlaufer à l'extérieur du Palais de justice de Woodstock, en 2017

Elizabeth Wettlaufer à l'extérieur du Palais de justice de Woodstock, en 2017

Photo : La Presse canadienne / Peter Power

Radio-Canada

Une ancienne collègue d'Elizabeth Wettlaufer, qui a aussi été sa représentante syndicale, affirme s'être plainte du travail de sa collègue avant de la représenter lors de rencontres avec la direction.

Un texte de Katherine Brulotte

Karen Routledge a témoigné dans le cadre de l'enquête publique sur la sécurité des résidents des foyers de soins de longue durée.

L'ancienne infirmière a été représentante syndicale au centre Caressant Care de Woodstock.

La voix nouée par des sanglots, elle a raconté qu'elle n'aurait jamais cru qu'Elizabeth Wettlaufer faisait volontairement du mal aux résidents.

Karen Routledge témoigne à l'enquête publique

Karen Routledge témoigne à l'enquête publique.

Photo : Enquête publique sur la sécurité des résidents des foyers de soins de longue durée

Du même souffle, Karen Routledge a expliqué qu'elle avait elle-même relevé plusieurs comportements problématiques de l'infirmière : erreurs de médicaments, doses administrées au mauvais moment ou oubliées, retards, absentéisme, travail incomplet.

Les comportements inadéquats étaient nombreux et Karen Routledge trouvait les mesures prises pour tenter de les faire cesser répétitives.

L'ancienne déléguée syndicale doit poursuivre son témoignage.

L'enquête publique, qui doit durer 10 semaines, se poursuit à St.Thomas.

Son objectif est de faire la lumière sur les circonstances qui ont permis à Elizabeth Wettlaufer de tuer huit patients dont elle était l'infirmière alors qu'ils résidaient dans des foyers de soins de longue durée.

Toronto

Crimes et délits