•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fermeture de la résidence Treizième Nord fait réagir à Québec

La façade de la résidence Treizième Nord.
La résidence Treizième Nord, à Sherbrooke, fermera ses portes mercredi prochain pour des raisons financières. Photo: Radio-Canada / Charles Beaudoin
Radio-Canada

Les locataires de la résidence pour personnes âgées Treizième Nord à Sherbrooke ont appris le 7 juin qu'ils devaient quitter l'endroit avant le 13 juin. La situation s'est rendue jusqu'à Québec mardi où la ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau, s'est fait questionner.

Légalement, un gestionnaire de résidence doit donner un préavis de six mois au CIUSSS avant de fermer. C'est précisément concernant le non-respect de ce délai que les députés Harold Lebel du Parti québécois et François Bonnardel de la CAQ sont intervenus auprès de la ministre Charbonneau.

« Quand une résidence ferme parce qu'elle ne peut plus subvenir à des besoins de sécurité et de soins, est-ce qu'on devrait obliger les gens à les garder? Non, il faut les accompagner pour qu'ils soient à la meilleure place possible », s'est-elle défendue.

La ministre garde toutefois la porte ouverte quant à la mise en place d'une réglementation plus sévère, mais pas avant la fin des travaux parlementaires vendredi.

« On n'a pas le délai prescrit pour aménager des règlements avec beaucoup de sévérité. Par contre, dans un prochain mandat, ça serait la première chose que je regarderais », ajoute-t-elle.

Les 25 locataires de la résidence ont tous trouvé un nouvel endroit selon le CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Estrie

Société