•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

G7 : « On est bien fier de notre monde », dit Labeaume

Le maire Régis Labeaume en mêlée de presse à l'hôtel de ville de Québec

Le maire Régis Labeaume en mêlée de presse se dit fier du travail des policiers durant le G7.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire Régis Labeaume est particulièrement fier de la façon dont le Service de police de la ville de Québec (SPVQ) s'est comporté lors des manifestations en marge du Sommet du G7.

Il qualifie d’extraordinaire le travail des policiers qui, dit-il, ont su conserver l’intégrité physique des individus, des commerces et des résidences de la capitale.

« On n’a eu aucun vandalisme. C’est grâce à eux, c’est mission accomplie », souligne-t-il.

La Ville de Québec et la province n’auront pas à utiliser leur programme de remboursement pour les commerçants en cas de méfait.

Faible mobilisation

Le maire Labeaume admet par ailleurs avoir été étonné du peu de mobilisation à Québec durant le G7. Il refuse toutefois de montrer du doigt l’importante présence policière que certains ont jugée démesurée.

« S’il y avait eu de la casse, on aurait dit qu’il n’y avait pas assez de présence, alors on est très fier de notre monde », soutient le maire.

Régis Labeaume ne pense pas par ailleurs que les rues désertes au centre-ville durant le sommet ont nui à l’image de Québec à l’international. Selon lui, les caméras des journalistes étrangers étaient surtout braquées sur le fleuve et les montagnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !