•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un bris mécanique en cause dans la perte d'une section d'éolienne à Métis-sur-Mer

Un camion est immobilisé sur une route. Il était chargé d'une pièce d'éolienne qui est tombée de sa remorque. Des policiers sont sur les lieux de l'accident.
La remorque qui était chargée d'une pièce d'éolienne fait l'objet d'une inspection. Photo: Radio-Canada

L'accident qui a eu lieu lundi sur la route 132 à Métis-sur-Mer est dû à un bris mécanique de la remorque qui transportait le chargement éolien, selon Transport Bellemare international.

L'entreprise spécialisée en transport hors-norme procède à l'inspection de la remorque accidentée ainsi que d'une deuxième remorque du même modèle.

Selon le président de l'entreprise, Jean-Luc Bellemare, c'est le mécanisme d'arrimage entre la remorque et la tour d'éolienne qui s'est brisé.

Des modifications seront apportées à l'arrimage et à l'équipement au cours de la journée, mardi.

M. Bellemare soutient que les activités pourraient reprendre dès mercredi et que les camions-remorques regagneraient alors la route. « Les solutions ont déjà été apportées et étudiées hier. Le nouveau matériel est déjà arrivé à Matane », ajoute-t-il.

À l'heure actuelle, l'entreprise évalue le système d'ingénierie et ses capacités. « Présentement, les boulons et les supports pour lever la tour sont de grade 8, il a 8 boulons de 100 000 livres de capacité, donc, on devrait avoir un facteur de sécurité qui devrait être multiplié par 3 ou 4 », explique M. Bellemare.

C'est la première fois que l'entreprise a un accident avec un chargement éolien.

Transport Bellemare international compte à son actif 19 000 voyages de pièces d'éolienne.

D'après les renseignements d'Isabelle Damphousse

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Accident de la route