•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin officielle de la neutralité du Net aux États-Unis

Des câbles Ethernet sont branchés dans des prises.
Les entreprises de télécommunications américaines peuvent désormais imposer des frais à leurs clients pour leur permettre l’accès à certains sites. Photo: iStock

Depuis lundi, les entreprises de télécommunications américaines peuvent demander à leurs clients de payer pour accéder à certains sites web, en raison de l'abolition officielle de la neutralité du Net.

La chambre des représentants, contrôlée par une majorité républicaine, ne s’est finalement pas prononcée sur les nouvelles règles émises par la Federal Communications Commission (FCC), l’équivalent américain du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Ces règles sont donc de facto entrées en vigueur lundi, malgré un vote symbolique du Sénat pour les annuler, le mois dernier.

L’absence de réglementation sur la neutralité du Net aux États-Unis signifie que les entreprises de télécommunications peuvent désormais imposer des frais à leurs clients pour leur permettre l’accès à certains sites. Les entreprises qui choisissent de le faire peuvent aussi arbitrairement ralentir ou même bloquer l’accès aux sites de leur choix en l’absence de compensation financière de la part d’un client.

Rien n’oblige toutefois les fournisseurs d’accès à Internet à changer leur modèle d’affaires actuel.

Ce scénario fait craindre une hausse des prix pour les clients, selon les détracteurs de l’abolition de la neutralité du Net.

Jessica Rosenworcel, une membre démocrate de la FCC, a notamment critiqué la position de son organisation et s’est dite inquiète que l’accès à Internet et à certains sites soit limité par les entreprises de télécommunications.

« Ce n’est pas l’Internet ouvert que l’on connaît et sur lequel on compte pour consommer et créer. Soyons honnêtes : c’est mauvais », a expliqué Mme Rosenworcel dans un discours donné samedi à la 86e conférence des maires des États-Unis. « Cette décision mal avisée a cependant réveillé un géant endormi, parce que le public américain exige des actions », poursuit-elle.

Plus de compétition et un réseau plus moderne

Le président de la FCC, Ajit Pai, estime de son côté que les nouvelles règles permettront à l’industrie de se moderniser et d’être plus compétitive, ce qui devrait selon lui se traduire par des prix plus bas pour le public.

« À moyen et à long termes, je crois que nous verrons davantage d’investissements dans les réseaux haute vitesse, en particulier dans les zones rurales qui sont difficiles à desservir, a indiqué M. Pai au Washington Post. Nous espérons que ce type d’approche plus légère en matière de régulation mènera à un accès à Internet plus rapide, moins cher et meilleur pour les consommateurs et surtout plus concurrentiel. »

Pour mieux comprendre les causes et les conséquences de l’abolition de la neutralité du Net aux États-Unis, lisez notre article complet sur le sujet.

Avec les informations de NPR, CNN, et The Washington Post

Internet

Techno