•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nobel de littérature : l'homme à l'origine du scandale est accusé de deux viols

La poète Katarina Frostenson et son mari, Jean-Claude Arnault, prennent la pose en habits de soirée dans un couloir au Palais royal, à Stockholm.
La poète Katarina Frostenson et son mari, Jean-Claude Arnault, en 2011 Photo: AFP / HENRIK MONTGOMERY
Associated Press

Deux accusations de viol ont été déposées mardi contre Jean-Claude Arnault. Le photographe français se trouve en plein cœur de la crise déchirant l'Académie suédoise, qui décerne chaque année le prix Nobel de littérature.

Jean-Claude Arnault, figure culturelle importante en Suède et mari de la poète Katarina Frostenson (elle-même membre de l'Académie), est accusé d'avoir violé deux fois la même femme en octobre et en décembre 2011.

Un viol aurait été commis avec brutalité et l'autre, pendant que la victime dormait.

Des preuves « robustes »

La procureure Christina Voigt a déclaré que les preuves contre M. Arnault sont « robustes et suffisantes pour justifier des accusations ».

M. Arnault a systématiquement nié avoir quoi que ce soit à se reprocher, mais Mme Voigt affirme que sept témoins corroborent les accusations de la victime.

L'Académie avait déjà admis qu'un comportement inacceptable prenant la forme d'une intimité non désirée s'était produit dans ses rangs.

Démissions à la suite du scandale

Ses 18 membres avaient ensuite fait voir qu'ils étaient divisés sur la stratégie à adopter pour affronter le problème, au point où sept d'entre eux quitté leurs fonctions à l'Académie, dont Katarina Frostenson.

Les frictions sont telles qu’aucun prix Nobel de littérature ne sera pas remis en 2018. L’annonce d’un gagnant a été reportée à l’an prochain, en même temps que le dévoilement du lauréat de l'édition 2019.

Célébrités

Justice et faits divers