•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mélodie des couleurs d'Aude Ray

Aude Ray (de face ) en train de peindre une toile. En arrière plan, le musicien Steven Charles.

Aude Ray en pleine performance éclair

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Installée dans un studio de Radio-Canada à Vancouver, Aude Ray se lance le défi de réaliser ses deux passions simultanément : la musique et la peinture. Pour cette improvisation, elle est accompagnée du guitariste Steven Charles. Mais la journée ne se déroule pas comme prévu... pour notre plus grand bonheur.

Dans un studio de Radio-Canada à Vancouver, Aude Ray tente de réaliser ses deux passions simultanément : la musique et la peinture. Accompagnée du guitariste Steven Charles, elle démontre un talent extraordinaire pour l’improvisation.

Petites notes biographiques

Avec son carnet de chansons indie folk sous le bras et son coeur bohème, Aude Ray entreprend ses premiers voyages dans l’Ouest canadien en 2004. Elle explore et découvre cette région et nous fait découvrir les paysages de Whistler, de Victoria et de Vancouver. Outre ses performances musicales, Aude Ray fait naître un art abstrait, intuitif et surréel.

Cinq questions pour Aude Ray

Pourquoi est-ce important pour toi de marier musique et art visuel?

« Parce que c’est une façon de m’exprimer qui vient chercher quelque chose d’encore plus fort. Par exemple, je pourrais m’exprimer juste en peinture ou juste en musique, mais dès que je commence à mélanger les deux, il y a une synchronicité qui se passe. Les couleurs inspirent la mélodie et la mélodie inspire les couleurs. »

Dans un studio aménagé en atelier, Aude Ray en sarrau de peintre parle avec un homme qui tient une guitage. Un caméraman les filme.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Préparation de la performance : le caméraman Daniel Beauparlant capte la conversation d'Aude Ray et du guitariste Steven Charles.

Photo : Radio-Canada

Est-ce qu’il y a des émotions rattachées à une discipline?

« Pas vraiment. Puisque j’ai ma voix avec moi tout le temps, je peux exprimer mes émotions tout de suite. Mais la peinture, il faut que m’installe avant de créer. Je dois dire que c’est un défoulement de peindre. Surtout des grosses toiles. Les mouvements que je fais quand je peins, tu ne peux pas faire ça en musique. »

« La peinture c’est très physique, mais la musique, c’est plus spontané. »

— Une citation de  Aude Ray
Aude Ray devant des toiles blanches dans une salle au fond noir, avec une échelle en arrière-plan.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Aude Ray se prépare à sa performance éclair dans un atelier aménagé dans les studios de Radio-Canada à Vancouver.

Photo : Radio-Canada

Comment l’environnement où tu te trouves influence-t-il ton travail? Quelles sont les différences entre peindre chez toi, dans ton salon, et dans notre studio?

« Lorsque je suis chez moi, je me laisse aller un peu plus. Mais j’étais très à l’aise dans les studios de Radio-Canada. J’ai aimé peindre dans ce décor. Ça m’a amené beaucoup d’inspiration. C’était comme un rêve ou un film. Quelque chose que je n’ai pas chez moi. Ça m’amène ailleurs et ça me donne plus de jus. Il y avait vraiment une atmosphère de création. C’était préparé pour ça. Et ça, ça a beaucoup inspiré le projet. Même la couleur des éclairages se retrouve dans ma peinture. »

Pourquoi avoir choisi Steven Charles ?

« C’est l'un des meilleurs musiciens que je connaisse ici, à Vancouver. Depuis qu’on s’est rencontrés, on a toujours eu une espèce de complicité musicale. Il sait où je m’en vais et on est capable de se suivre quand on improvise. On a comme une chimie ensemble et ce n’est pas avec tous les musiciens qu’on a ça. C’était une occasion incroyable de pouvoir travailler avec lui de nouveau. »

Portrait des deux musiciens.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La musicienne et peintre Aude Ray et le guitariste Steven Charles

Photo : Radio-Canada

Vous faites de l’improvisation qui ressemble souvent à une chanson terminée. Comment fonctionne la communication entre vous deux?

« On s’écoute! Des fois, je lui disais ce que j’aimerais avoir, mais c’est vraiment une chimie. On tombe sur les mêmes notes en même temps, ma voix s'harmonise à ce qu’il fait. En fait, on ne se regardait presque jamais, puisque j’avais les yeux sur la toile. Et pour les mots, c’est comme si quelqu’un les chuchotait à mon oreille au moment même où je les disais. Je me laisse aller. Quand je pense trop, j’ai un blocage. Il faut vraiment que je me donne le plus de liberté possible quand je fais du freestyle. »

Une toile avec des couleurs vives. Le dessin représente un arbre.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'une des toiles d'Aude Ray réalisée le 26 février 2018 lors d'une performance éclair.

Photo : Radio-Canada

« On peut certainement voir les émotions sur la toile avec les couleurs, les mouvements, les textures. Il y a des parties de la toile qui sont plus "rough" et d’autres, plus lisses. Ça vient du "mood" de la chanson. En même temps, il y a beaucoup de choses qui sont cachées, car il y a beaucoup de couches de peinture. Les premières couleurs que j’ai utilisées, on ne les voit plus. Mais elles sont toujours là, cachées. »

— Une citation de  Aude Ray

D'après des informations recueillies par Pierre Beaudoin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !