•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Performance éclair : Mathew en quatre temps

Un homme avec une casquette des Nordiques de Québec manipule des boutons d'une console en studio. À sa gauche, une femme sourit en regardant ce qu'il fait.

Mathew Pellerin Bergeron dans un studio, avec Susana Valente

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À l'occasion de cette performance éclair, Mathew Pellerin Bergeron dispose de 24 heures pour composer et enregistrer une chanson avec des amis musiciens. C'est une course contre la montre! Mathew devra se battre contre le temps sous toutes ses formes.


Épisode 1 : Dans un premier temps

La première heure. Mathew cherche l’inspiration et révèle les thèmes qui le touchent.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Mathew en quatre temps - 1 : l'inspiration

On avait 24 heures pour écrire et enregistrer une chanson. Mais en fait, c’était plus comme deux fois six heures de temps de création. Je savais que j’avais une bonne job à faire. On n’avait pas le temps de niaiser. Il fallait partir avec un bon départ pour se donner un peu d’espace pour respirer.

Mathew Pellerin Bergeron

Épisode 2 : On a tout le temps...

Mathew doit maintenant concrétiser et écrire sa chanson afin de transmettre sa vision aux musiciens.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Mathew en quatre temps - 2 : On a tout le temps (s)

[Ce qui m'a inspiré cette chanson], c’était vraiment l’idée du temps. J’avais eu une série interminable de travail [en construction] et enfin je pouvais m'asseoir pour faire de la musique. Encore une fois, il y avait une contrainte de temps. Je n’ai jamais le temps de prendre le temps. Je me disais : je fais tout en me grouillant tout le temps. Alors, de prendre ça en perspective avec l’idée que quand tu travailles trop, tu es loin des gens que tu aimes parce que tu es pris dans cette routine. C’est ça que j’avais dans la tête.

Mathew Pellerin Bergeron

Épisode 3 : Contretemps?

La journée consacrée à l’enregistrement risque d’être annulée. Est-ce que Mathew pourra terminer sa chanson?

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Mathew en quatre temps - 3 : Contretemps (s)

La première journée, il faisait beau. La deuxième journée, il faisait vraiment pas beau. On ne savait même pas si on allait avoir un batteur et si la violoniste allait pouvoir se rendre. [...] On a travaillé pas mal plus vite. En temps normal, on aurait eu au moins une heure et demie avec chaque musicien. Et là, on n’avait même pas une demi-heure. Donc, tu dois trouver un plan B ou un plan C ou D. Il y en a des lettres dans l’alphabet, alors utilise-les toutes!

Mathew Pellerin Bergeron

Épisode 4 : Défier le temps

Comment Mathew a-t-il composé avec le manque de temps?

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Mathew en quatre temps - 4 : Défier le temps (s)

Je suis très content du résultat, je n’en revenais même pas qu’on ait réussi à faire tout ça.

Mathew Pellerin Bergeron
Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un homme de côté chante dans un micro

[AUDIO] Écoutez Mon ennemi, une chanson originale de Mathew Pellerin Bergeron

Photo : Radio-Canada

C'est durant ses années collégiales que Mathew Pellerin Bergeron a commencé à s'intéresser à l'écriture de paroles. Écrire lui paraissait comme une thérapie, à la fois créative et introspective. Quelques saisons plus tard, il s'est initié à la guitare qui, peu à peu, a transformé sa vision musicale. Aujourd’hui, il écrit rapidement de superbes mélodies avec des textes réfléchis et touchants.

Quatre temps et quatre questions à Mathew Pellerin Bergeron

Est-ce que tu étais stressé par ce projet?

« Écrire, ce n’est pas stressant. Mais de faire tout ça filmé… Moi, je ne suis pas habitué d’avoir une caméra qui me suit tout le temps. Et aussi, je ne voulais pas jouer un rôle. Je voulais essayer de rester moi-même, parce que deux jours à te faire filmer, c’est facile se prendre pour un autre. Je suis habitué de leader d’une certaine façon, alors je suis entré dans ce mode et je me suis concentré sur le travail à faire. En une heure, la chanson était pas mal écrite. Ce n’était pas fini, mais 80 ou 90 % du contenu était là. Il nous restait à monter la structure musicale. »

Parle-moi de l’endroit où vous avez enregistré.

« On était chez mes amis Jeff et Maya qui sont cascadeurs, et ils se sont construit une maison qui est aussi leur gymnase. Je les ai rencontrés en travaillant sur la maison et on est devenus des amis. Quand je travaillais sur la maison, je me disais que ce serait vraiment génial d’enregistrer une chanson dans cet espace. Donc de faire ce projet chez eux, dans cet endroit hors du commun, c’est vraiment super! La batterie sonne vraiment bien dans cet espace. »

Intérieur d'une maison à espace ouvert avec plafond haut, d'allure industrielle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Lieu de tournage de la performance éclair de Mathew Bergeron

Photo : Radio-Canada

Comment communiques-tu tes idées aux musiciens?

« Normalement, je chante. Je n’écris pas la musique. Je peux leur donner les accords, mais si j’ai une mélodie, je ne peux pas l’écrire, donc je la chante. Alors, je dois avoir des musiciens qui sont capables de m’écouter et reproduire ce que je veux. Puisqu’on n’avait pas le temps, les musiciens savaient qu’ils venaient pour enregistrer MA chanson, donc ils ne venaient pas pour faire partie de la composition. En même temps, je ne suis pas batteur, donc c’est lui qui fait quelque chose et ensuite, je dis si j'aime ou non. Une fois que ça me fait sourire, je sais qu’on a quelque chose. »

Qu’est-ce que tu retiens de ton expérience?

« Que je suis capable d’atteindre le but que je me fixe. Je suis ressorti avec un produit dont je suis fier. Pas seulement un compromis. Parce que la chanson, elle est bonne! »

D'après les propos recueillis par Pierre Beaudoin

Musiciens : Mathew Pellerin Bergeron, André Chamberlain, Justin James, Jocelyn Pettit, Chad William. Réalisateur : Pierre Beaudoin. Caméraman : Alexandre Lamic. Technicienne de son : Susana Valente. Édimestre : Mylène Briand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !