•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture de nouvelles zones de pêche dans le golfe du Saint-Laurent

Vue aérienne de deux baleines noires.

Plusieurs baleines noires ont été aperçues dans le golfe du Saint-Laurent en 2018.

Photo :  Pêches et Océans Canada

Radio-Canada

Pêches et Océans Canada (MPO) annonce la fermeture temporaire de nouvelles zones de pêches en raison de la présence de baleines noires de l'Atlantique Nord.

Les fermetures seront en vigueur à partir du 15 juin 2018 à 16 h 00 heure avancée de l’Atlantique (HAA).

Le ministère allonge le délai de fermeture de 48 heures en raison des vents forts prévus et fournit un préavis de 96 heures aux détenteurs de permis pour retirer leurs engins des zones qui seront fermées.

Les nouveaux quadrilatères suivants seront fermés : GV32, GV33, GV34, GV35, GX32, GX33, GX34, GW32, GW33 et GW34.

Cette fermeture touche 65 pêcheurs du Nouveau-Brunswick, selon l'Union des pêcheurs des Maritimes, qui a convoqué une réunion d'urgence lundi soir.

Une carte de toutes les zones fermées. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les nouvelles zones fermées temporairement touchent la Gaspésie, au Québec, et les îles Lamèque et Miscou, au Nouveau-Brunswick

Photo :  Pêches et Océans Canada

Les quadrilatères GU37 (portion), GU38 (portion), GU39 (portion), GU40 (portion), GV36, GV37, GV38, GV39, GV40 (portion), GW35, GW36, GW37, GW38, GW39, GW40, GW41, GX35, GX36, GX37, GX38, GX39, GX40 et GX41 demeurent fermés. Les fermetures demeureront en vigueur jusqu’à avis contraire. Si des zones redeviennent ouvertes à la pêche, Pêches et Océans Canada avisera l’industrie avant la réouverture.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick demande au fédéral d’aider les pêcheurs

Le ministre de l'Aquaculture et des Pêches, Rick Doucet assure que le gouvernement provincial tente de « sensibiliser et d'informer le gouvernement fédéral des préoccupations des gens des communautés touchées ».

« Nous exhortons le gouvernement fédéral de tenter de trouver des façons d'aider les pêcheurs qui perdront des journées en mer, et de tenter d'identifier des solutions afin de venir en aide aux travailleurs saisonniers qui touchent des prestations d'assurances emploi », ajoute Rick Doucet.

Dans le même communiqué, il reconnaît toutefois que le Nouveau-Brunswick appuie les efforts de Pêches et Océans Canada « afin de protéger la baleine noire de l’Atlantique Nord, tout en maintenant la pêche dans [la] province ».

Nouveau-Brunswick

Environnement