•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

60 artistes exposent la nature humaine du 21e siècle

Un oiseau mange une gomme.

L'exposition aborde. entre autres. le thème de la dégradation de l'écosystème.

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

C'est le 30e anniversaire du centre Harcourt House, à Edmonton. Pour le célébrer, la galerie présente une exposition qui réunit 60 artistes sous le thème : « La nature humaine ».

Un texte de Lyssia Baldini

L'exposition aborde plusieurs aspects de la présence humaine au 21e siècle. Elle parle, entre autres, des changements climatiques, des conflits et de l'environnement.

Exposition au Harcourt House Artist Run CentreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Exposition au Harcourt House Artist Run Centre

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Les oeuvres présentées résument la position des artistes par rapport aux événements mondiaux, mais aussi par rapport aux simples événements du quotidien.

L'artiste Julian Forrest (à gauche: The times we had together - à droite: 30 secondes)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'artiste Julian Forrest (à gauche: The times we had together - à droite: 30 secondes)

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

L'exposition reflète les préoccupations des artistes, elle examine et documente les aspects critiques de la condition humaine à ce moment charnière de l'histoire de l'humanité.

Deux sculptures d'hommes regadent des toiles.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Chaque culture exprime à travers l'art, son regard sur l'humanité

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Les œuvres sélectionnées sont des images saisissantes et explicites dans un arsenal d'art figuratif, philosophique et conceptuel.

À gauche ce sont les oeuvres de David Scott et à droite, celles de Robert Harpin.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

À gauche ce sont les oeuvres de David Scott et à droite, celles de Robert Harpin

Photo : Radio-Canada

Elles sont présentées sur différents supports et techniques, utilisant une large gamme d'approches formalistes et stylistiques du thème.

Noreen Crone-Tindlay a utilisé le cuivre, de la tapisserie et du bois pour créer ses oeuvres.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Noreen Crone-Tindlay a utilisé cuivre, de la tapisserie et du bois pour créer son oeuvre

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

30 ans déjà

Le centre Harcourt House existe depuis 1988. C'est La société WECAN (Where Edmonton Community Artists Network) qui a voulu créer un centre permanent pour les arts.

L'organisation a été constituée en 1987 dans l'intention d'aider les victimes de la tornade dévastatrice qui avait frappé Edmonton à cette époque.

L'artiste Keith Turnbull présente ses oeuvres sous le thème de la dépression, en utilisant l'argile.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'artiste Keith Turnbull présente ses oeuvres sous le thème de la dépression, en utilisant l'argile

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Pour aider les victimes de cette catastrophe naturelle, l'organisation avait, à l'époque, organisé une collecte de fonds en vendant aux enchères des oeuvres d'art.

Plusieurs cadres sont accrochés sur un mur blanc.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une collection de plus de 100 oeuvres est exposée à la galerie

Photo : Radio-Canada / Lyssia Baldini

Chaque artiste participant à l'exposition donnera 30 % de la vente de chaque oeuvre pour soutenir les expositions et les programmes d'éducation artistique du centre Harcourt House.

L'exposition « In search of the human essence »Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'exposition «In search of the human essence»

Photo : Radio-Canada

L'exposition est présentée jusqu'au 14 juillet, à la galerie du centre Hartcourt House, 112e rue, à Edmonton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !