•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'effet dévastateur des boissons alcoolisées sucrées sur le foie

Un homme en entrevue à l'extérieur.
Samuel Blais-Gauthier a dû subir une transplantation de foie en avril dernier. Photo: Radio-Canada

Alors que la saison estivale est à nos portes, Santé publique Ottawa met en garde les citoyens contre les boissons sucrées à haute teneur en alcool. Celles-ci ont un impact particulièrement néfaste sur le foie lorsque consommées de façon abusive.

Mise à jour :

Après la parution de cet article, Santé Canada a précisé dans un courriel à Radio-Canada que les boissons énergisantes contenant de la caféine ne doivent pas être confondues avec les boissons sucrées à haute teneur en alcool. Le ministère a rappelé que la caféine ajoutée n'est pas autorisée dans les boissons alcoolisées , mais que des ingrédients aromatiques qui contiennent naturellement de la caféine, comme le guarana, peuvent être utilisés dans certains cas.

De plus, une canette de 568 ml de la boisson alcoolisée FCKD UP, qui a été très présente dans l'actualité au cours des derniers mois, contient moins de 1 mg de caféine, alors qu'une tasse de café de 237 ml en contient de 70 à 180 mg.

Par conséquent, les termes « boissons énergisantes alcoolisées » utilisés dans une précédente version du texte ont été remplacés par « boissons alcoolisées sucrées » ou « boissons sucrées à haute teneur en alcool ».

Samuel Blais-Gauthier en sait quelque chose. En juillet dernier, il a reçu un diagnostic de cirrhose sévère. Il consommait de deux à quatre boissons sucrées à haute teneur en alcool par jour.

En avril, il a subi une transplantation du foie.

[Je me souviens d'avoir vu] le médecin qui me dit, cette journée-là de fin juillet : "M. Blais, vous êtes en train de mourir".

Samuel Blais-Gauthier

Samuel Blais-Gauthier explique que ce type de boisson ne donne pas seulement de l'énergie, mais aussi « une euphorie, qui grise et qui se boit relativement facilement et rapidement ».

Ces boissons sont aussi relativement accessibles et peu coûteuses, selon lui.

M. Blais-Gauthier n'est pas le seul à expérimenter les ravages physiques de l'alcool. Tous les ans, l'alcool mène à la mort d'une centaine de personnes et à 1270 hospitalisations à Ottawa.

Un étalage de dépanneur montre des boissons alcoolisées Fckd Up.Des boissons sucrées à haute teneur en alcool (archives). Photo : Radio-Canada / Jocelyn Corbeil

Les boissons sucrées à haute teneur en alcool sont accessibles et sont particulièrement dommageables pour le foie, selon la superviseure de Santé publique Ottawa Nancy Langdon.

« C'est que ça peut surcharger le foie, parce que l'alcool et les boissons énergisantes sont métabolisés par ces organes-là. Alors si on en consomme trop, le foie se retrouve surchargé, il travaille trop et cela peut causer une inflammation », explique Mme Langdon.

La taille de ces canettes tout comme leur concentration en alcool ne sont toujours pas réglementées par Santé Canada. Toutefois, à la suite de consultations, le ministère proposera dans les prochains mois une modification à la réglementation afin de restreindre la quantité d'alcool dans un contenant à portion individuelle de boisson alcoolisée très sucrée.

Nancy Langdon qui répond aux questions d'un journaliste devant les bureaux de Santé publique Ottawa. La superviseure à Santé publique Ottawa Nancy Langdon tient à mettre en garde les jeunes contre les risques liés à la surconsommation des boissons sucrées à haute teneur en alcool. Photo : Radio-Canada

Mme Langdon est favorable à l'idée de revoir les formats de ces boissons afin que les gens puissent « mieux jauger » la quantité qu'ils consomment. « Le problème avec le produit, c'est que la personne doit calculer pour savoir ce qui représente une consommation standard  », dit-elle.

Une canette de 568 ml de certaines de ces boissons contient 11,9 % d’alcool, soit l’équivalent de quatre consommations.

Un signal d'alarme

De son côté, Samuel Blais-Gauthier remercie la vie d'avoir un nouveau foie. Il espère que son histoire pourra en aider d'autres à prendre soin de leur santé.

« J'ai comme le sentiment d'avoir quelque chose de tellement fragile que je porte en moi. Au sens propre et figuré du terme », témoigne-t-il.

Ces dernières années, l'agence municipale évalue que près de la moitié des jeunes âgés de 19 à 24 ans consomment de l'alcool de façon excessive.

Avec les renseignements d'Antoine Trépanier

Ottawa-Gatineau

Santé publique