•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quitter la politique entre satisfaction et amertume

Le député péquiste de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, a été élu pour le première fois en 2007.

Le député péquiste de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, a été élu pour le première fois en 2007.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

VIDÉO – Les annonces de départs en politique québécoise se sont succédé dans les derniers mois. Plus d'un député sur cinq n'a pas l'intention de solliciter un nouveau mandat lors du scrutin du 1er octobre. Rencontre avec l'un d'eux : Alexandre Cloutier.

Tous ont des raisons bien personnelles de mettre fin à leur vie politique.

Mathieu Dion, correspondant parlementaire à Québec, a rencontré le député Alexandre Cloutier qui quittera définitivement l'Assemblée nationale vendredi, dernier jour de la session parlementaire avant les élections. S'il part avec le sentiment du devoir accompli, M. Cloutier ne cache pas son regret d'avoir mordu la poussière lors de la dernière course à la direction du Parti québécois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !