•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Corridor Resources suspend son exploration du gisement Old Harry

Coucher de soleil sur le golfe du Saint-Laurent.
Old Harry, à la frontière entre le Québec et le Labrador, est situé à 80 km des Îles-de-la-Madeleine. Photo: Pier Gagné

L'entreprise d'exploitation d'hydrocarbures Corridor Resources suspend ses travaux d'exploration du gisement Old Harry dans le golfe du Saint-Laurent, entre les Îles-de-la-Madeleine et Terre-Neuve.

La compagnie invoque des raisons techniques, administratives et financières pour la suspension de ce projet controversé.

Il ne serait pas rentable de forer un puits d’exploration d’ici l’expiration du présent permis que détient la compagnie. Ce permis viendra à échéance en janvier 2021.

Corridor affirme que peu de partenaires d’affaires potentiels se sont manifestés. L’une des raisons est que le gisement Old Harry est plus susceptible de receler du gaz naturel, plutôt que du pétrole. L’abondance du gaz naturel sur le marché nord-américain, en raison notamment de l’exploitation du gaz de schiste, ne favorise pas des investissements dans Old Harry.

La structure géologique et sismique du gisement s’avère également plus complexe qu’escompté.

Enfin, les délais imposés au projet le rendent de moins en moins réalisable, indique Corridor.

Le gisement Old Harry, à cheval sur les limites maritimes de Terre-Neuve-et-Labrador et du Québec.Le gisement Old Harry, à cheval sur les limites maritimes de Terre-Neuve-et-Labrador et du Québec. Photo : Radio-Canada / Carolanne Jean

Les deux tiers du gisement sont situés au Québec et le dernier tiers à Terre-Neuve-et-Labrador. Or, le gouvernement du Québec a suspendu les permis de prospection de corridor en 1999. Depuis, un accord est survenu entre le Québec et le gouvernement fédéral pour la gestion des ressources pétrolières, mais aucune mesure législative n’a suivi, ce qui contrarie Corridor Resources.

Du côté de Terre-Neuve-et-Labrador, Corridor déplore les délais dans les évaluations environnementales et les retards causés par l’opposition de Premières Nations.

Corridor a l’intention de demander un nouveau permis d’exploration de la partie du site située à Terre-Neuve. L’entreprise demande également que sa situation soit clarifiée du côté québécois.

Satisfaction aux Îles-de-la-Madeleine

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, se réjouit que la pétrolière Corridor Resources suspende son projet de forage dans le gisement Old Harry.

Le maire de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre.Le maire de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre. Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

« On souhaite ardemment que cette suspension soit la prémisse d'une annulation complète de ce projet qui tient de moins en moins la route », déclare le maire Lapierre. « Plus on en apprend, plus on se rend compte que, finalement, il est parsemé d'incertitudes. »

Les hydrocarbures et le gaz naturel ne sont plus des énergies d’avenir.

Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

Cette zone du golfe du Saint-Laurent n’est pas un lieu approprié pour faire des forages, estime M. Lapierre, qui fait valoir les ressources marines qui s’y retrouvent et l’importance de l’industrie des pêches pour sa région.

« Si le gouvernement fédéral exclut des zones de pêche dans le but de protéger les baleines noires, évidemment, il faudrait avoir une cohérence et aussi exclure toute exploitation, exploration, que ce soit pour du gaz naturel ou des hydrocarbures », ajoute-t-il.

De son côté, le ministre responsable de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau, dit que le gouvernement du Québec n'a rien à voir avec la décision de l'entreprise et que le processus législatif pour encadrer l'exploration et l'exploitation d'Old Harry relève du gouvernement fédéral.

Old Harry est situé à la limite maritime du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador, à 80 kilomètres au nord-est des Îles-de-la-Madeleine.

Avec les informations de Marc Babin

Nouveau-Brunswick

Ressources naturelles