•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un camion transportant une pièce d'éolienne perd son chargement à Métis-sur-Mer

Une pale éolienne se trouve sur la route. Un camion a perdu son chargement d'éoliennes.

Un camion a perdu son chargement d'éoliennes

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'accident s'est produit dans une courbe de la route 132, dans la baie de Métis-Sur-Mer. L'imposante structure s'est retrouvée sur la chaussée sans toutefois faire de blessé.

Réal Richard, un habitant de Mont-Joli, était aux premières loges de la scène lorsque le chargement s'est détaché. Il circulait en sens inverse au moment de l'accident.

Le pare-brise d'une petite voiture est brisé. Elle est victime d'un accident de la route avec un camion qui chargeait des éoliennes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une voiture a été accidentée

Photo : Radio-Canada

« C'est tombé à peut-être 150 mètres en avant de nous. Ça a fait un gros nuage d’asphalte et de poussière, j’ai juste eu le temps de tourner, cela s’est fait en 15 ou 20 secondes », affirme-t-il. Sa voiture est une perte totale.

Moi, dans ma vie d’homme de 73 ans, j’ai pas vécu ça souvent des choses comme ça.

Réal Richard, habitant de Mont-Joli
Un camion est immobilisé sur une route. Il était chargé d'une pièce d'éolienne qui est tombé de sa remorque. Des policiers sont sur les lieux de l'accident. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le camion qui était chargé d'une pièce d'éolienne

Photo : Radio-Canada

La circulation est ralentie dans ce secteur et les automobilistes doivent effectuer un détour.

L'asphalte d'une route est creusée en forme d'éolienne. Une section d'éolienne s'est détachée d'un camion et a causé un impact. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'impact de la tour qui est tombée sur la route a creusé l'asphalte

Photo : Radio-Canada

La 132 surutilisée

Le député estime que cet incident démontre l'urgence de réhabiliter le rail gaspésien pour transporter ces composantes en toute sécurité.

Selon M. Lelièvre, la route 132 est surutilisée pour le transport de marchandises, mais elle demeure malheureusement la seule option pour les manufacturiers gaspésiens avec l'absence d'une voie ferrée sécuritaire.

Le député indépendant de Gaspé, Gaétan Lelièvre, en a d'ailleurs profité pour dénoncer à nouveau le laisser-aller de Québec dans le dossier du rétablissement du chemin de fer en Gaspésie.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Justice et faits divers