•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des agriculteurs en devenir charmés par le Bas-Saint-Laurent

Cinq personnes debout sur une roche près du fleuve

Des jeunes découvrent le Bas-Saint-Laurent. Prochaine étape: déménager? C'est ce qu'espèrent les membres de Place aux jeunes Bas-Saint-Laurent.

Photo : Radio-Canada / Francois Gagnon

Radio-Canada

Sept jeunes issus de milieux urbains participent à un séjour exploratoire à saveur agroalimentaire dans la région des Basques au Bas-Saint-Laurent.

Un texte de Louis Lessard, d'après les informations de Paul Huot

Le projet est l'initiative de l'organisme Place aux jeunes de la région des Basques. Les organisateurs estiment qu'une quinzaine de jeunes de moins de 35 ans choisissent généralement de s'établir dans la région après avoir effectué un séjour exploratoire.

Des jeunes échangent sur l'idée de vivre dans la région

Des jeunes échangent sur l'idée de vivre dans la région

Photo : Radio-Canada / Francois Gagnon

Ce week-end, les jeunes dans la vingtaine ont visité le milieu agricole du secteur de Trois-Pistoles. Plusieurs curieux, comme Béatrice Couture, résidente de la région de Québec, rêvent de partir leur propre ferme maraîchère.

Le prix des terres c'est vraiment un enjeu très important. Au Bas-Saint-Laurent on est avantagés pour ça.

Béatrice Couture, résidente de la région de Québec
La question de l'accès à la terre préoccupe les agriculteurs en devenir. Au Bas-Saint-Laurent tout devient possible.

La question de l'accès à la terre préoccupe les agriculteurs en devenir. Au Bas-Saint-Laurent tout devient possible.

Photo : Radio-Canada / Francois Gagnon

Elle se dit aussi impressionnée par le nombre d'entreprises actives dans le monde agricole. Une façon, dit-elle, de se créer un réseau rapidement si elle choisissait de faire le grand saut et de se lancer en affaires dans la région.

Un couple devant la mer. L'homme enlace le cou de sa partenaire.

Vivre dans les Basques et se lancer en affaire. Une décision qui doit être prise à deux

Photo : Radio-Canada / Francois Gagnon

Pierre Sablière, un Français d'origine, arrivé au Québec il y a huit ans, aimerait lui aussi avoir un lopin de terre.

Ça permet de préparer une arrivée. On peut visiter plein de trucs, ce qu'on ne pourrait pas faire personnellement.

Pierre Sablière, participant au séjour exploratoire

Place aux jeunes en région facilite la migration et le maintien des diplômés de 18 à 35 ans en région.

L'organisation est présente dans 15 régions du Québec et aide les jeunes dans leurs démarches visant à s'établir, à travailler et à développer leur nouveau milieu.

Bas-Saint-Laurent

Agro-industrie