•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trans Mountain : une fuite de pétrole beaucoup plus importante qu’annoncée en C.-B.

L'entreprise Kinder Morgan est chargée du projet d'expansion du  pipeline Trans Mountain.
L'entreprise Kinder Morgan est chargée du projet d'expansion du pipeline Trans Mountain. Photo: Reuters / Dennis Owen
Radio-Canada

Alors que le ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique avait initialement évoqué une perte de 100 litres de pétrole brut, le 27 mai dernier, ce sont finalement 4800 litres qui ont été déversés dans le sol après une fuite dans une station de Kinder Morgan.

Ali Hounsell, porte-parole du projet d’oléoduc Trans Mountain, de l’entreprise texane Kinder Morgan, a indiqué à CBC News, samedi, que 4,8 mètres cubes de pétrole brut ont été échappés dans le sol de la station de pompage Darfield, au nord de Kamloops, en Colombie-Britannique.

Le ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique a confirmé que le déversement de pétrole brut était effectivement 48 fois plus important qu'initialement rapporté.

La porte-parole de Trans Mountain soutient que l'entreprise n'a jamais fourni d'estimation sur l'ampleur de la fuite, elle a simplement indiqué que le volume était supérieur au minimum exigé pour qu'elle soit rapportée.

Conformément à la réglementation sur les déversements en vigueur en Colombie-Britannique, Trans Mountain avait l'obligation de déclarer la fuite sur-le-champ.

Le seuil minimal au-delà duquel la compagnie est tenue de rapporter un incident est de 100 litres.

Le jour de l'incident, l'entreprise a arrêté d'urgence le flux de l'oléoduc durant plusieurs heures. Selon le ministère, la fuite proviendrait d'un appareil qui mesure le débit.

Décontamination

Le 27 mai, la province avait certifié qu’aucun cours d’eau n’avait été touché par cette fuite, contenue aux abords de la station.

Ali Hounsell affirme que Trans Mountain procède actuellement aux dernières étapes de décontamination.

Deux jours après cet incident, Ottawa s’est engagé à acheter à Kinder Morgan le pipeline Trans Mountain pour 4,5 milliards de dollars.

La firme avait laissé au gouvernement fédéral jusqu’au 31 mai pour finaliser un accord, en menaçant de mettre fin au projet d'extension de l'oléoduc.

Après l'annonce du gouvernement fédéral, l'entreprise a dit vouloir relancer le chantier rapidement. La transaction devrait se conclure d'ici la fin de l'année.

Avec les informations de La Presse canadienne

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie pétrolière