•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le public invité à contribuer aux archives nationales

Un papier d'archive de Placide Vigneau, ancien gardien du phare de l'Île des Perroquets, en Minganie

Un papier d'archives de Placide Vigneau, ancien gardien du phare de l'île aux Perroquets en Minganie

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le réseau Bibliothèque et Archives nationales du Québec a célébré samedi la Journée internationale des archives. Pour l'occasion, les bureaux de l'Est-du-Québec ont invité le public à s'initier au travail d'archiviste.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Un des 13 bureaux régionaux, celui de Sept-Îles, a proposé aux archivistes amateurs de contribuer à la diffusion, sur Internet, des manuscrits de Placide Vigneau, ancien gardien du phare de l'île aux Perroquets, en Minganie.

Danielle Saucier, archiviste-coordonnatrice de BAnQ Sept-ÎlesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Danielle Saucier, archiviste-coordonnatrice de BAnQ Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

On essaie de sortir un peu de notre cadre initial, qui est d'inviter les gens chez nous. Là, on demande aux gens de rester chez eux, mais de collaborer à distance à retranscrire des journaux de Placide Vigneau.

Danielle Saucier, archiviste-coordonnatrice de BAnQ Sept-Îles

En allant visiter le site régional, les lecteurs ont eu accès aux journaux du gardien du phare de l'île aux Perroquets et au courrier des missionnaires qu'il transcrivait pendant ses temps libres.

Le phare de l'Île des Perroquets, en MinganieAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le phare de l'Île des Perroquets, en Minganie

Photo : Radio-Canada

De la plume au clavier, les extraits recopiés seront ensuite traités, mis en forme et diffusés sur le réseau Wikimédia Canada, membre de la grande famille Wikipédia.

« C'est vraiment intéressant de lire ça, mais aussi de retranscrire. Parce que la retranscription, à son point final, va permettre la recherche du plein texte. Donc il y a plusieurs résultats qui vont ressortir, juste en tapant des choses par un moteur de recherche, par exemple, Google », explique Danielle Saucier.

On est partout sur le territoire, puis les gens ne viennent pas juste de la Côte-Nord, ils viennent aussi de la rive sud. C'est aussi la beauté de pouvoir numériser et mettre en ligne pour permettre un plus grand accès.

Danielle Saucier, archiviste-coordonnatrice de BAnQ Sept-Îles

Identifier ses aïeux

À Rimouski, deux ateliers d'identification de photos ont eu lieu dans les locaux de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

L'archiviste-coordonnateur Guillaume Marsan explique que l'organisation a reçu des fonds du séminaire de Rimouski qui contient des milliers de photos, la plupart datant d'avant les années 50. « Il y a des dizaines de milliers de photographies de l'histoire de Rimouski, de son évolution. Dans les archives judiciaires, on a des causes célèbres », informe-t-il.

On est là pour les [les participants aux ateliers] outiller, pour les référer, pour les aider. On ne fera pas nécessairement les recherches pour eux.

Guillaume Marsan, archiviste-coordonnateur à BAnQ Gaspé

Guillaume Marsan indique que les ateliers visaient l'identification de ces photos, mais aussi l'échange de connaissances. Une activité similaire s'est déroulée au Musée de la Gaspésie, à Gaspé. Les gens ont pu prendre connaissance des outils pour fouiller dans les archives de BAnQ afin de retracer le nom de leurs ancêtres, mais également le milieu dans lequel ils ont évolué.

Avec les informations de Louis Garneau et d'Émilie Talbot-Hamon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !