•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

G7 : des Vietnamiens manifestent à La Malbaie pour l'environnement

Des manifestants avec des drapeaux

Des manifestants vietnamiens sont à La Malbaie pour dénoncer les agissements de leur gouvernement en matière d'environnement.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Radio-Canada

Les manifestants étaient peu nombreux dans la zone de libre expression à La Malbaie samedi, en marge du G7. C'est finalement un regroupement de Vietnamiens, qui dénonçait les actions du gouvernement communiste vietnamien en matière d'environnement, qui a retenu l'attention.

Un texte de Roxanne Simard

Une centaine de Vietnamiens ont manifesté à La Malbaie, en cette dernière journée du sommet. Alors que le premier ministre vietnamien prenait part à des rencontres concernant l'environnement, les manifestants craignaient que ce ne soit que de la poudre aux yeux.

« Nous, on connaît notre premier ministre, il ne fait vraiment rien pour l’environnement, il détruit le pays en ce moment. Il est ici pour en parler, pour avoir des solutions et des fonds des pays du G7 dont le Canada, pour aider le Vietnam à accomplir ses missions écologiques, mais nous on sait que l’argent va être gaspillé et réinvesti dans d’autres pollutions ou [mis] dans leurs poches », affirme Holy Kah, une manifestante.

Les manifestants tiennent une affiche

Les manifestants vietnamiens à La Malbaie.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Seulement une dizaine de membres du groupe de droite Québec libre en action se sont présentés pour manifester, alors qu'une cinquantaine de personnes étaient attendues.

Ce groupe, qui s'oppose à la mondialisation et à l'immigration irrégulière dénonce entre autres les décisions du premier ministre du Canada, Justin Trudeau. Ils déplorent aussi les coûts exorbitants du G7.

Les manifestants qui marchent

Une dizaine de manifestants du groupe Québec libre en action ont approchés la grille de la zone verte pour protester en tant que nationalistes.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Les manifestations qui ont eu lieu à La Malbaie étaient dans la zone d'expression libre, un périmètre clôturé situé à 1,5 kilomètre du Manoir Richelieu. Il s'agit du seul endroit où les manifestations étaient permises à La Malbaie.

Vue de haut de la zone clôturée

La zone de libre expression à La Malbaie

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

À 10 h, le Conseil des Canadiens est venu livrer une pétition de 30 000 signatures pour dénoncer le forage extracôtier au large de la Nouvelle-Écosse.

Selon l'organisme, Ottawa aurait donné la permission à une compagnie pétrolière de faire des forages, alors que ce serait très risqué pour l'écosystème et les communautés côtières. Cette pétition a été déposée samedi, car l'un des points discutés par les chefs d'État concerne la protection des océans.

La majorité des manifestations en marge du G7 se tiennent à Québec. D'ailleurs, vendredi, sept personnes ont été arrêtées, mais ces actions n'ont toutefois pas entraîné de débordements importants.

Politique internationale

Politique