•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Notre travail commence aujourd'hui » - Andrea Horwath, chef du NPD

Andrea Horwath derrière un podium et devant un groupe de personnes.

Andrea Horwath répond aux questions des journalistes pour la première fois depuis l'élection provinciale.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La nouvelle chef de l'opposition officielle à Queen's Park, Andrea Horwath, s'est adressée aux médias pour la première fois au lendemain des élections provinciales.

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) a avoué être inquiète, mais « nous allons tenir Ford et le gouvernement conservateur pour responsables ». C'est ce que les électeurs ontariens ont demandé aux néo-démocrates, selon elle, et « nous sommes très excités de faire ce travail pour eux ».

En tant qu'opposition, nous allons continuer de nous battre pour un changement en mieux.

Andrea Horwath, chef du NPD

Elle a aussi affirmé être fière de la campagne positive et optimiste de son parti, et a fait remarquer que la moitié du caucus néo-démocrate à l'Assemblée législative de l'Ontario est composé de femmes, soit 20 sur 40 candidats élus.

« Nous avons élu un caucus fort et diversifié dans toute la province [...], a affirmé Andrea Horwath. Nous comptons le premier député élu dans une circonscription composée d'une majorité de Premières Nations et d'Autochtones, Sol Mamakwa. »

Le NPD a notamment remporté des sièges dans le Nord de l'Ontario, dans le centre de Toronto et dans le sud-ouest de la province.

La crainte de compressions

Andrea Horwath a dit que le plan de Doug Ford de réduire les impôts des plus riches risque de créer « un gros trou » dans les finances de la province.

Elle craint donc des compressions du gouvernement progressiste-conservateur en santé et en éducation notamment.

« Ce que je sais, c'est que les gens ne veulent pas de coupes dans leur système de santé. Ils veulent des écoles en bon état pour leurs enfants. Ce que je sais aussi, c'est que ce sont des choses pour lesquelles nous allons continuer de militer. Et nous allons espérer que M. Ford comprenne que l'Ontario peut faire beaucoup mieux que sous les libéraux », a affirmé la chef néo-démocrate.

Andrea Horwath a toutefois admis qu'il pourrait être difficile de trouver des points communs et des terrains d'entente avec Doug Ford, mais « il a fait des commentaires sur la médecine de couloir, et apparemment il a des inquiétudes à ce sujet et moi aussi », a-t-elle mentionné.

La chef du NPD a aussi répété que Doug Ford n'a pas présenté de plan détaillé, et qu'il est difficile de savoir ce qu'il compte faire et comment.

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections provinciales en Ontario

Toronto

Politique provinciale