•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • La guerre de 1812, qu'est-ce au juste?

    Images juxtaposés de la Maison-Blanche, avec un rangs de soldats en uniformes d'époque et de grosses flammes.
    La Maison-Blanche a été incendiée par les soldats anglais lors de la guerre de 1812. Photo: Radio-Canada
    Radio-Canada

    Une fausse affirmation du président américain Donald Trump a fait grand bruit cette semaine. S'entretenant avec le premier ministre Justin Trudeau, il a accusé les Canadiens d'avoir incendié la Maison-Blanche durant la guerre de 1812. Qu'en est-il vraiment? De nos archives, quelques faits historiques sur ce conflit.

    L’histoire compte de multiples interprétations.

    En 2012, le premier ministre Stephen Harper commémorait en grande pompe le bicentenaire de la guerre de 1812.

    C’est à l’issue de ce conflit entre Britanniques et Américains qu’ont été définis les contours de ce qui allait devenir le Canada. Le premier ministre Harper y voyait un événement fondateur dans l’identité canadienne.

    Le Téléjournal Grand Montréal, 20 juin 2012

    Pour bien des historiens, 1812 est une succession de petites batailles entre Britanniques et Américains qui se sont soldées sans véritable vainqueur.

    Le journaliste Marc Godbout

    Au Téléjournal Grand Montréal du 20 juin 2012, le journaliste Marc Godbout rencontre quelques historiens pour mieux comprendre la guerre de 1812.

    Ceux-ci n’accordent pas une grande valeur à ce conflit dans l’histoire du Canada. Ils dénoncent même la surenchère autour de sa commémoration.

    C’est plus d’un demi-siècle après cette guerre soi-disant fondatrice, en 1867, que le Canada est né.

    La guerre de 1812 renferme tout de même quelques détails historiques intéressants.

    Saviez-vous que la Maison-Blanche doit son nom emblématique à ce conflit?

    Le Téléjournal/Le Point, 7 novembre 2000

    C’est ce que nous apprend ce reportage au Téléjournal/Le Point du 7 novembre 2000.

    Le journaliste Guy Gendron, qui présente l’histoire de la Maison-Blanche, évoque le brasier de la guerre de 1812.

    Le 24 août 1814, en réponse à une attaque américaine sur York (aujourd’hui Toronto), les troupes anglaises lancent un raid contre Washington. De nombreux immeubles publics sont incendiés, dont la demeure du 1600, avenue Pennsylvanie, « dont ne survivent que les murs extérieurs calcinés ».

    Au moment de reconstruire la maison du président américain, on peint la façade en blanc afin de cacher les marques de l’incendie. Devant cette nouvelle apparence, on lui attribuera très vite le nom de Maison-Blanche…

    Grues et travailleurs de la construction au travail devant la façade de la Maison-Blanche.Travaux de rénovations à la Maison-Blanche, en août 2017. Photo : Getty Images / Alex Wong

    Les 8 et 9 juin, le président Donald Trump effectuera sa première visite au Canada dans le cadre du Sommet du G7 à La Malbaie. Cette rencontre passera-t-elle à l’histoire?

    La sécurité entourant la réunion des grands dirigeants, du moins, risque fort bien d’atteindre des sommets historiques.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Politique