•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Le gaspillage de l'argent des contribuables est fini » - Doug Ford

Doug Ford salue la foule.
Doug Ford, chef du Parti progressiste conservateur, sera le premier ministre du prochain gouvernement de l'Ontario. Photo: La Presse canadienne / Mark Blinch
Radio-Canada

Le prochain premier ministre de l'Ontario Doug Ford n'a pas mâché ses mots, jeudi, lors de son discours de victoire.

Le chef conservateur n'a pas attendu que ses adversaires libéral et néo-démocrate fassent leur discours de concession, avant de proclamer au podium qu'il avait « repris l'Ontario ».

« Le peuple de l’Ontario a parlé », a ensuite enchaîné Doug Ford.

L'aide arrive. Nous allons travailler pour vous. Le gaspillage de l'argent des contribuables est fini.

Doug Ford, nouveau premier ministre de l'Ontario

Le premier ministre désigné promet également que la province entrera dans une époque de croissance économique et de prospérité, « comme on a jamais vu ». D'un point de vue économique, Doug Ford a affirmé que son gouvernement allait accueillir à bras ouverts les entreprises.

Beaucoup de pain sur la planche attend le nouveau gouvernement progressiste-conservateur, et son chef a affirmé lors de son discours que le travail commençait maintenant, en promettant de réduire les impôts pour les Ontariens. Une baisse du prix de l'essence de 10 cents le litre est également prévue.

« Et ceux qui ne nous ont pas appuyés, je veux que vous sachiez que je vais travailler encore plus fort pour gagner votre confiance », a raconté M.Ford.

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections provinciales en Ontario


Une approche « positive et constructive » pour le NPD

Andrea Horwath et son parti seront l'opposition officielle à Queen's ParkAndrea Horwath et son parti seront l'opposition officielle à Queen's Park Photo : La Presse canadienne

Quelques minutes après Doug Ford, la chef du Nouveau Parti démocratique, Andrea Horwath, a pris la parole pour accepter son rôle de chef de l’opposition officielle et pour féliciter le nouveau premier ministre.

Andrea Horwath se dit prête à travailler avec les conservateurs, mais promet de défendre les idées de son parti.

« J’ai parlé avec le nouveau premier ministre désigné et je lui ai dit que le NPD allait travailler tous les jours pour un changement dont nos familles a besoin afin d’avoir une vie meilleure pour nous tous », a affirmé la chef de l’opposition officielle.

Nous aurons une approche positive et constructive, mais la majorité des Ontariens n'ont pas voté pour des compressions dans les écoles et les hôpitaux. Et nous serons la voix de toutes ces personnes.

Andrea Horwath, chef du NPD

Kathleen Wynne tire sa révérence

Kathleen Wynne a annoncé sa démission après une cuisante défaite de son parti Kathleen Wynne a annoncé sa démission après une cuisante défaite de son parti. Photo : La Presse canadienne

La première ministre sortante, Kathleen Wynne a démissionné de son poste de chef du Parti libéral de l'Ontario au soir d'une défaite cuisante de son parti aux élections provinciales.

« Ce n'est pas un discours de concession, j'ai concédé il y a plusieurs jours, a dit Kathleen Wynne dans un discours jeudi soir. C'est l'occasion pour moi de dire merci pour m'avoir permis d'être première ministre, m'avoir permis de rencontrer tant d'entre vous au cours des cinq dernières années. »

La première ministre sortante avait en effet reconnu sa défaite cinq jours avant la tenue du scrutin.

Kathleen Wynne a dit avoir parlé au chef du Parti progressiste-conservateur, Doug Ford et l'avoir félicité pour sa victoire.

Elle a été réélue dans sa circonscription de Don Valley-Ouest, mais avec une mince majorité des voix.

La première ministre sortante a aussi prononcé quelques mots en français : « Certains d'entre vous qui regardez ce soir sont des membres de la communauté francophone. Vous représentez une partie considérable de l'histoire de l'Ontario qui s'étend sur plus de 400 ans. [...] Votre vitalité, votre diversité en pleine expansion et votre force sont la force de l'Ontario ».

Plusieurs des membres de son cabinet ont été défaits dans leurs circonscriptions respectives comme l'ex-ministre des Finances, Charles Sousa et l'ex-ministre de l'Éducation, Indira Naidoo-Harris.

Les libéraux qui ont été au gouvernement pendant 15 ans pourraient perdre leur statut de parti officiel à Queen's Park.

Toronto

Politique