•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

25 ans d’histoire à L’UniThéâtre

Le logo de L'UniThéâtre surimposé sur le chiffre 25

Collage des productions du théâtre depuis 25 ans

Photo : L'UniThéâtre

Radio-Canada

L'UniThéâtre célèbre un quart de siècle d'existence à Edmonton au début du mois de juin 2018. Cette compagnie offre à son public, depuis 25 ans, du théâtre professionnel, communautaire, pour jeune public et le Festival théâtre jeunesse.

Un texte de Michel Charron

L'UniThéâtre est le résultat de la fusion en 1992 du Théâtre français d'Edmonton, qui faisait principalement du théâtre communautaire, et du Théâtre Boîte à Popicos, qui faisait principalement du théâtre pour jeune public.

C'est un comité des sages qui, au début des années 90, avait été mandaté pour unir les forces des théâtres existants, à la lumière des sources de financement qui diminuaient et des tensions qui existaient entre les troupes de théâtre francophone de la capitale albertaine.

Ce parcours d'un quart de siècle s’est écrit grâce à quatre directions artistiques qui ont su chacune laisser leur marque indélébile.

Guylaine Normandin, 1992-1996

Photo récente de Guylaine Normandin, la première directrice artistique de l'UniThéâtreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Guylaine Normandin, ancienne directrice artistique de L'UniThéâtre

Photo : Guylaine Normandin

Guylaine Normandin fut la première directrice artistique de ce nouveau théâtre francophone à Edmonton.

C’est sur ses épaules que retombait la responsabilité de développer les nombreux mandats du nouvel organisme né au début des années 90.

J’étais au début la seule employée à temps plein. Je devais faire la programmation, m’occuper du Festival théâtre jeunesse, signer deux mises en scène par année, faire du repérage, c’était beaucoup mais j’ai eu énormément d’appui et je crois que ça été la clé du succès.

Guylaine Normandin, ex-directrice artistique de L'UnitThéâtre
Colette Lavallée, Chantal Bock, Claude Bernatchez et Ève Marie Forcier dans La Locandiera de Carlo GoldoniAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des comédiens dans La Locandiera de L'UniThéâtre en septembre 1993

Photo : L'UniThéâtre

Sous son administration, on se souviendra que des productions ont dû être présentées sur d’autres scènes avant la construction de La Cité francophone qui allait abriter le théâtre de L'UniThéâtre.

C'est Guylaine Normandin qui a signé, entre autres, la mise en scène de La Locandiera de Goldoni, qui a été présenté au théâtre Varscona en septembre 1993.

Daniel Cournoyer, 1996-2011

Daniel Cournoyer, directeur artistique de L'UniThéâtre de 1996 à 2011, interviewé par Radio-CanadaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Daniel Cournoyer, directeur artistique de L'UniThéâtre de 1996 à 2011

Photo : Radio-Canada

De 1996 à 2011, ce fut au tour de Daniel Cournoyer d'occuper le poste de directeur artistique de L'UniThéâtre. Il succédait à Jean-Pierre Gonthier, resté en poste seulement quelques mois en 1996.

Daniel Cournoyer n'était pas un nouveau venu dans la compagnie car il avait occupé le poste de directeur administratif dès les premiers mois de la création du nouveau théâtre.

Steve Jodoin dans la production Cowboy poétréAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cowboy poétré à L'UniThéâtre

Photo : Ellis Brothers Photography

Au fil des ans, L'UniThéâtre, maintenant installé à La Cité francophone, a pu professionaliser ses installations, sous la direction de Daniel Cournoyer et son équipe. Sur cette nouvelle scène, des créations franco-albertaines ont vu le jour.

En 25 ans on a donné naissance à L’UniThéâtre, à ce théâtre (la salle) situé à La Cité francophone, et je pense qu’avec le temps on a su reconnaître le statut des artistes locaux et se permettre de rêver un petit peu.

Daniel Cournoyer, ex-directeur artistique de L'UnitThéâtre

Brian Dooley, 2012-2018

La photo de Brian Dooley, le directeur artistique de l'UniThéâtre d'Edmonton Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Brian Dooley est directeur artistique de l'UniThéâtre à Edmonton

Photo : L'UniThéâtre

Avec l’arrivée de Brian Dooley à la tête de L’UniThéâtre en 2012, c’est encore une nouvelle ère qui s’annonçait.

Le théâtre francophone minoritaire entendait se rapprocher de la communauté théâtrale majoritaire grâce à des partenariats, desquels ont découlé des coproductions bilingues, avec l’Opéra Nuova et le théâtre Northern Light, par exemple.

La comédienne Holly Turner tient le rôle titre de la production La peau d'ÉlisaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Holly Turner dans le rôle d'Élisa

Photo : Ellis Brothers Photography

Après avoir développé des outils favorisant l’émergence de nouveaux textes anglophones à Edmonton pour le compte du Théâtre Citadel, Brian Dooley a choisi de munir l'UniThéâtre de ressources analogues.

Je voyais qu’il y aurait une opportunité de créer un pont avec la communauté anglophone et je pouvais créer des étapes pour que les jeunes auteurs et comédiens francophones puissent travailler sur de nouvelles pièces.

Brian Dooley, ex-directeur artistique de L'UnitThéâtre

C’est ainsi que sont nées les initiatives de La plume parlante et des lectures publiques À Voix haute et Coup d’œil, offrant toutes les étapes du développement de textes avant qu'ils ne soient présentés de façon formelle sur scène.

Joëlle Préfontaine, 2018

Une photo de la jeune femme Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Joëlle Préfontaine deviendra la nouvelle directrice artistique de l'Unithéâtre d'Edmonton au début de l'année 2018.

Photo : L'UniThéâtre

En 25 ans, L’UniThéâtre a su se forger une identité, tout en développant le talent d’ici comme le souhaitaient ses directeurs artistiques.

Joëlle Préfontaine, l’actuelle directrice artistique, est diplômée en interprétation et détient une maîtrise en création théâtrale.

Deux clowns sont habillés en prisonniers.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tempus Extraordinarius à l'affiche de L'UniThéâtre en février 2018 à Edmonton.

Photo : L'Unithéâtre / Émanuel Dubbeldam

Elle est un exemple probant des initiatives de développement de talent mises en place pour assurer une relève.

Ancienne comédienne sur les planches du théâtre et aussi dramaturge des textes Récoltes et Mémix, c’est sur ses épaules que repose l’avenir de l’institution.

Je veux apporter des moments de formation, des occasions d’épanouissement et que ce soient des moments de mentorat. On veut vraiment entendre l’appel de la communauté, ce qui lui manque aussi et ce qu’on peut lui apporter.

Joëlle Préfontaine, directrice artistique de L'UniThéâtre

La grande célébration des 25 ans de L'UniThéâtre se déroule dans son théâtre à La Cité francophone, à Edmonton, le samedi 9 juin à 19 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Arts