•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cryptomonnaie : Hydro-Québec dépassée par les demandes d’électricité

Un pylône électrique d'Hydro-Québec
Un pylône électrique d'Hydro-Québec Photo: Radio-Canada / Benoit Jobin
Radio-Canada

Québec met un frein aux projets de chaînes de blocs et de minage de cryptomonnaies devant l'ampleur des demandes en consommation d'électricité provenant de cette industrie.

Un texte d’Alix-Anne Turcotti

En conférence de presse, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau, a fait savoir que les demandes en électricité étaient telles, qu’elles dépassaient les capacités de production de la société d’État à court et moyen terme.

Par arrêté ministériel, Québec décide de suspendre temporairement le traitement de toute demande relative à la consommation d’électricité provenant de l’industrie de la cryptomonnaie.

Le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles demande à la Régie de l’énergie d’encadrer la vente d’électricité aux entreprises de ce secteur, en déterminant notamment un tarif d’électricité réservé à cette industrie, dans l’optique de maximiser les revenus d’Hydro-Québec et les retombées économiques.

Par ailleurs, Hydro-Québec proposera dans les prochains jours un processus de sélection relatif aux projets du secteur des chaînes de blocs.

Des entrepreneurs inquiets

Jason Lagacé, qui souhaite lancer une entreprise de minage de cryptomonnaie à Ragueneau, ne sait toujours pas si son projet sera accepté.

Jason Lagacé veut mettre en place une mine de cryptomonnaie dans l'ancienne scierie Krueger à RagueneauJason Lagacé veut mettre en place une mine de cryptomonnaie dans l'ancienne scierie Krueger à Ragueneau Photo : Radio-Canada / Olivier Roy-Martin

Ça vient encore créer des délais, des incertitudes, on n’a pas encore eu de réponse officielle d’Hydro-Québec concernant notre demande.

Jason Lagacé, entrepreneur

À priori, les mesures d’Hydro-Québec ne mettraient pas en péril les projets de GPU ONE et de Bitfarms à Baie-Comeau, qui doivent générer entre 125 et 150 emplois selon leurs promoteurs.

Dans un communiqué, le député péquiste de René-Lévesque, Martin Ouellet, espère que la Régie de l’énergie prendra en compte la réalité des régions dans la sélection des projets. Martin Ouellet estime que les villes de Baie-Comeau et de Ragueneau ont mis beaucoup d’efforts pour implanter des projets qui favorisent la diversification économique.

Côte-Nord

Économie