•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour plaire aux véganes, Google retire l’oeuf de l’émoticône de salade

Une illustration montrant une deux salades côte à côte. La première porte la mention « avant » et un oeuf est placé dans la salade. La deuxième n'a plus d'oeuf et porte la mention « après ».
L’œuf a été retiré de la salade pour faire un clin d’œil aux personnes véganes. Photo: Jennifer Daniel / Twitter

La prochaine version d'Android devrait apporter plusieurs nouveautés, dont une qui fait beaucoup parler d'elle sur Twitter, jeudi matin : le retrait de l'oeuf dans l'émoticône de salade. Un changement qui n'est pas passé inaperçu.

C’est la gestionnaire de l’équipe de l’expérience utilisateur de Google, Jennifer Daniel, qui en a fait l’annonce mercredi sur Twitter.

« Nous parlons beaucoup d’inclusion et de diversité à Google, et si vous avez besoin d’une preuve que c’est une priorité de Google, j’aimerais attirer votre attention sur l’émoticône de salade, a écrit Mme Daniel. Nous avons retiré l’œuf dans la version bêta 2 d’Android P afin d’en faire une salade végane plus inclusive. »

Cette annonce n’a pas manqué de faire réagir la twittosphère. Mille sept cents personnes ont répondu au message de Jennifer Daniel, dont de nombreux carnivores mécontents.

Quelques heures après son premier message, Mme Daniel a tenu à justifier les changements d’images par Google.

« Bonjour chers carnivores, véganes et tous ceux entre les deux! Je veux simplement clarifier que l’objectif du changement d’émoticône de salade était de créer une image plus fidèle à la description d’Unicode : “Un bol de salade santé, contenant de la laitue, des tomates et d’autres ingrédients comme du concombre” », a-t-elle indiqué.

La plupart des émoticônes de salade des autres géants du web ne contiennent en effet pas de protéine animale. Seule celle de Facebook contient de petits cubes blancs qui pourraient être du fromage, mais qui pourraient aussi être interprétés comme étant du tofu.

Une illustration contenant trois dessins de salades l'un par-dessus l'autre. À côté de chaque salade, le nom d'une compagnie apparaît. Dans l'ordre, à partir du haut : Apple, Google et Facebook. La première salade contient de la laitue, des tomates, des concombres et des oignons rouges. La deuxième, des tomates et un œuf dur coupé en deux. La troisième, des tomates, des olives noires et de petits cubes blancs.La salade d'Apple ne semble pas contenir de protéine animale, tandis que celle de Google contient un demi-œuf et que celle de Facebook contient des cubes blancs semblables à du tofu ou à du fromage. Photo : Emojipedia

Ce n’est pas la première fois qu'une controverse se crée autour des émoticônes de Google. En octobre 2017, des internautes s’étaient insurgés contre le fait que le hamburger au fromage de son icône était illustré avec le fromage sous la boulette de viande.

D’autres changements à venir

D’autres émoticônes de Google ont aussi reçu une cure de rajeunissement. La chèvre et la tortue sont maintenant plus joyeuses, et la frimousse anxieuse a maintenant l’air moins crispée.

Par ailleurs, la dernière mise à jour de la liste officielle des émojis d’Unicode lancée mercredi inclut des personnages roux. Ces nouvelles émoticônes devraient être ajoutées d’ici la fin de l’année à la plupart des systèmes d’exploitation et applications.

Avec les informations de BFM TV, et The Telegraph

Internet

Techno