•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des romans et recueils de nouvelles à lire absolument cet été

Détail de la couverture du roman <em>De synthèse</em>, de Karoline Georges
Détail de la couverture du roman De synthèse, de Karoline Georges Photo: Éditions Alto

Les membres de l'équipe de Plus on est de fous, plus on lit! ont lu des tonnes de livres cette année. Voici leurs romans et recueils de nouvelles préférés, à mettre en priorité dans votre pile de livres à lire cet été.

De synthèse, de Karoline Georges (Alto) 
C'est un roman atypique mettant en scène une enfant unique, vivant en banlieue, plantée devant la télévision et qui développe une passion mystique pour l'image. En voulant rejoindre ses idoles de l'autre côté de l'écran, elle finit par s'isoler dans un monde aseptisé.

La couverture du livre « De synthèse » de Karoline George : le visage d'un avatar numérique féminin caché en partie par des fleurs.La couverture du livre « De synthèse » de Karoline George Photo : Alto

Suite argentine, de Laure Bouvier (Marchand de feuilles)
C'est un roman aux facettes multiples qui nous entraîne en Argentine, à Montréal et à New York sur les traces d'une amoureuse endeuillée en quête d'un nouveau départ.

La couverture du livre « Suite argentine » de Laure Bouvier : illustration représentant le visage d'une femme de trois quarts colorié en partie en rose, avec une fleur dans les cheveuxLa couverture du livre « Suite argentine » de Laure Bouvier Photo : Marchand de feuilles

À l’ombre des érables et des palmiers, de Guy Bélizaire (L’interligne)
Le livre est formé de quatorze histoires entre ombre et lumière mettant en scène des personnages d'origine haïtienne confrontés à des difficultés d’intégration dans leur pays d'accueil, mais aussi à leur relation trouble avec leur terre d'origine.

La couverture du livre « À l'ombre des érables et des palmiers » de Guy Bélizaire : une image de palmiers avec le ciel en toile de fond et un filtre vert et gris devant l'image.La couverture du livre « À l'ombre des érables et des palmiers » de Guy Bélizaire Photo : L'interligne

Les noyades secondaires, de Maxime Raymond Bock (Cheval d’août)
Ce sont sept histoires campées dans différents quartiers montréalais. L'auteur met en scène des personnages aux parcours tantôt banals, tantôt rocambolesques, entre humour noir et mélancolie, et dresse en filigrane le portrait d'une ville éclectique.

« Les noyades secondaires », Maxime Raymond Bock, Cheval d’août, 16 octobre 2017« Les noyades secondaires », Maxime Raymond Bock, Cheval d’août, 16 octobre 2017 Photo : Cheval d'août

Mardi comme mardi, de Michèle Nicole Provencher (La mèche)
Ce premier roman largement autobiographique raconte, avec un humour pétillant et assumé, les mésaventures d'une fillette adoptée.

La couverture du livre « Mardi comme mardi » de Michèle Nicole Provencher : illustration sur fond mauve représentant une femme sans visage entourée d'arbres et de maisons. La couverture du livre « Mardi comme mardi » de Michèle Nicole Provencher Photo : La mèche

De vengeance, de JD Kurtness (L’Instant Même)
C'est un premier roman dur et percutant qui nous plonge dans la tête d’une tueuse en série. Son incipit est aussi intrigant que glaçant : « Qui n'a pas déjà rêvé de tirer quelqu'un dans la face avec un fusil de chasse? » Pour ceux et celles qui aiment les personnages un peu tordus.

La couverture du livre « De vengeance » de J. D. Kurtness : une illustration représentant deux corbeaux sur une branche givrée. La couverture du livre « De vengeance » de J. D. Kurtness Photo : L'instant même

Le dernier chalet, d'Yvon Rivard (Leméac)
Ce très beau roman autobiographique raconte l'histoire d'un homme vieillissant qui s'isole au bord du fleuve pour apprendre à mourir. Il y apprend à penser l'instant présent et à être, tout simplement.

La couverture du livre « Le dernier chalet » d'Yvon Rivard : vue du littoral avec une barrière de bois au premier plan.La couverture du livre « Le dernier chalet » d'Yvon Rivard Photo : Leméac

Olga T. 2 : on déménage!, d'Élise Gravel (Scholastic)
Dans cet hybride entre le journal intime et le roman graphique, on retrouve l'attachant personnage d'Olga, jeune fille curieuse qui préfère les animaux aux humains et qui décide, cette fois, de quitter la terre à destination d'une meilleure planète.

Détail de la couverture du livre « Olga : on déménage! » d'Élise Gravel : illustration représentant une petite fille dans l'espace entourée de phylactères et de petites créatures bizarres.Détail de la couverture du livre « Olga : on déménage! » d'Élise Gravel Photo : Scholastic Canada

Découvrez le reste de notre sélection de livres incontournables pour l'été 2018!

À découvrir aussi :

Livres

Arts