•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Mémoire et solennité au Musée du Centre commémoratif de l’Holocauste de Montréal

    Deux mains tenant une chandelle allument des bougies lors de la cérémonie.
    Inauguration du Musée du Centre commémoratif de l’Holocauste de Montréal. Photo: Radio-Canada / Reportage de l'émission L’Heure du midi du 9 juin 2003
    Radio-Canada

    Il y a 15 ans était inauguré le Musée du Centre commémoratif de l'Holocauste de Montréal. Cette institution œuvre à sensibiliser la population aux atrocités de ce génocide, tout en préservant la mémoire des victimes et des survivants. Retour sur l'histoire d'un musée unique à Montréal.

    Le Centre commémoratif de l’Holocauste de Montréal a bien évolué depuis sa création dans les années 1970. Mais sa mission demeure celle de commémorer, d'informer et d'éduquer la population.

    Le 8 juin 2003, le Musée est inauguré à la suite d’importants travaux de rénovation. Plusieurs survivants, leurs proches et des dignitaires sont réunis pour l’événement. L’atmosphère est chargée d’émotions et de solennité.

    Le reportage du journaliste Alexis Deschênes à L’Heure du midi du 9 juin 2003 en témoigne.

    L’Heure du midi, 9 juin 2003

    L’Holocauste est une période sombre de l’histoire. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le régime nazi persécute et extermine plus de 6 millions de Juifs à travers l’Europe.

    Ce génocide, aux proportions inégalées, marque à jamais l’histoire de l’humanité. Des dizaines de milliers de survivants quittent le continent à la fin de la guerre.

    Après Israël et New York, c’est Montréal qui a la plus importante communauté de survivants de l’Holocauste.

    Alexis Deschênes, journaliste

    Cette grande présence de survivants a permis au Musée d'exposer plus de 400 objets et de recueillir plusieurs témoignages uniques. La collection retrace l’histoire de la vie des Juifs d’Europe, des années d'avant-guerre jusqu’au temps des camps de concentration nazis dans les années 1940.

    L’importance « de ne pas oublier »

    Le Musée se penche sur l’histoire de la Shoah dans le but de conscientiser la population aux enjeux entourant les droits de la personne. Ses expositions racontent les persécutions et les souvenirs des survivants.

    Rabbi Cohen est un des survivants du camp de concentration de Dachau en Allemagne. Après avoir perdu toute sa famille, il s’installe à Montréal après la guerre.

    Il raconte son calvaire au journaliste Jean Ducharme à l’émission Aujourd’hui du 12 mai 1965.

    Aujourd’hui, 12 mai 1965

    Pour lui, le devoir de mémoire est bien réel. Un événement de cette ampleur et de cette violence ne doit pas, et ne peut pas, être oblitéré : « J’ai des rêves qui me rappellent toute l’histoire. Comment on peut oublier ça? »

    Le Musée porte aujourd’hui le nom de Musée de l’Holocauste Montréal. Il présente ces jours-ci une nouvelle exposition temporaire, Ensemble contre le génocide : comprendre, questionner, prévenir. Elle sera proposée aux visiteurs jusqu’au 17 août 2018.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Société