•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'abattage d'arbres infestés par l'agrile du frêne se poursuit à Gatineau

Les traces caractéristiques laissées par l'agrile sur un frêne, à Québec.

Les traces caractéristiques laissées par l'agrile sur un frêne.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Gagnon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le comité exécutif de Gatineau a accordé un contrat de 2,3 millions de dollars à la firme Serviforêt de Saint-Stanislas pour terminer les travaux d'abattage de frênes atteints par l'agrile du frêne et qui présentent un danger public.

Depuis la découverte de l'insecte ravageur dans les arbres de Gatineau en 2011, la Ville gère l'épidémie.

Les autorités ont tenté de lutter contre l'infestation dès 2011 en traitant les frênes au TreeAzin, un insecticide biologique.

Mais la Ville a admis quelques années plus tard, qu'elle ne pourrait sauver les dizaines de milliers de frênes sur son territoire et mis en place un programme d'abattage des arbres atteints.

Le contrat, d'une durée de 2 ans, permettra de couper les arbres situés dans des secteurs boisés qui posent des risques aux citoyens et aux infrastructures municipales. 60 000 frênes au total seront abattus en raison des dangers qu'ils représentent.

Gatineau prévoit terminer la coupe de tous les arbres infestés d'ici 2020.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !