•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pont de l'A-25 passe aux mains de l’australienne Transurban

L'autoroute 25 en hiver.

Quelque 45 000 automobilistes roulent chaque jour sur le pont de l'autoroute 25.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le pont de l'autoroute 25 qui relie l'est de Laval à Montréal, jusqu'ici détenu par Macquarie Infrastructure Partners, passe aux mains de Transurban.

La société qui gère et développe des réseaux autoroutiers urbains en Australie et en Amérique du Nord en a fait l'annonce, mardi, dans un communiqué.

Elle explique qu’avec « la clôture de la transaction, Transurban assume dès maintenant l'ensemble des responsabilités ainsi que la gestion des 7,2 km d'autoroute et du pont à péage de l'autoroute 25 à titre de partenaire privé du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports ».

Transurban est heureuse d'acquérir l'autoroute et le pont à péage A-25, ce lien vital dans le réseau de transport de la région métropolitaine de Montréal.

Jennifer Aument, présidente pour l'Amérique du Nord à Transurban

La société australienne, qui dit « placer les utilisateurs au cœur de ses priorités et faire en sorte que la transition se déroule en douceur », affirme vouloir devenir « un membre actif de la communauté du Grand Montréal en travaillant avec ses partenaires gouvernementaux et les acteurs du milieu ».

Elle assure qu’il n’y aura aucun inconvénient pour les usagers du pont A-25 « puisque l'équipe opérationnelle ainsi que les processus actuels resteront les mêmes ». Les différents modes de paiement et de soutien à la clientèle, tels que le site Internet et le centre de service à la clientèle, demeureront en fonction, ajoute Transurban.

Quelque 45 000 automobilistes roulent chaque jour sur le pont de l'autoroute 25. Ils sont identifiés grâce à la plaque d'immatriculation de leur véhicule. La plupart des conducteurs – des habitués – possèdent un transpondeur qui leur permet de payer moins cher leurs passages. Les autres, qui empruntent le pont de manière épisodique, reçoivent une facture papier à domicile.

Actions collectives

Concession A-25 a déjà été au cœur d’actions collectives, dont une intentée par l'Union des consommateurs s’est conclue par une entente à l'amiable de 4 850 000 $.

L’affaire remonte à 2011 et concerne tous les automobilistes qui, depuis l'ouverture du lien entre Laval et Montréal, avaient emprunté le pont Olivier-Charbonneau et avaient eu la surprise de devoir payer des frais administratifs ajoutés au prix annoncé.

Transports

Économie