•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

G7 : des avocats mobilisés en cas de débordement

La pancarte devant le palais de justice de Chicoutimi

Le palais de justice de Chicoutimi

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À l'instar des militaires et des policiers, le système judiciaire se prépare lui aussi en prévision du sommet du G7. Le service d'aide juridique a mobilisé plusieurs avocats en cas de débordement.

L’arrivée de chefs d’État et de leur délégation à la base militaire de Bagotville à la fin de la semaine pourrait donner lieu à des manifestations au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ce qui a poussé l’aide juridique à prendre les devants.

Mesures exceptionnelles

Gros plan sur le Centre communautaire juridiqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'affiche du Centre communautaire juridique

Photo : Radio-Canada

Normalement, un avocat peut répondre aux demandes par l’entremise d’un numéro d’urgence en dehors des heures de bureau. En raison des besoins du sommet, cependant, quatre avocats supplémentaires seront disponibles 24 heures sur 24. Une ligne sans frais a aussi été créée.

Ces avocats seront disponibles au téléphone pour donner des conseils juridiques de base à ceux qui auront été appréhendés. Ils pourront également s’occuper des comparutions devant le tribunal ou par vidéoconférence si nécessaire.

Marie Fillion dans son bureauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La directrice générale du Centre communautaire juridique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marie Fillion

Photo : Radio-Canada

La directrice générale du Centre communautaire juridique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marie Fillion, avoue ne pas savoir à quoi s’attendre outre des comparutions pour méfaits ou pour voies de fait. « Nos avocats ont l’expertise qu’il faut pour faire face à tous genres d’accusations qui pourraient être portées contre des individus », indique-t-elle.

Il faut être prêt. Tout le monde est prêt autour de nous.

Marie Fillion, directrice générale du Centre communautaire juridique

Le palais de justice de Chicoutimi se prépare également. Normalement, l’établissement sera fermé pendant le week-end, sauf qu’exceptionnellement des employés seront disponibles pour ouvrir les lieux si des comparutions doivent avoir lieu.

D'après les informations de Louis Martineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !